AMPLI MUTUELLE

Etat de rapprochement bancaire

23 réponses
20 360 lectures

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 24/08/2006 12:46 par Maxime soulignac
C'est surtout le fait que la comptabilité française soit une comptabilité d'engagement qui oblige à enregistrer les chèques à leur date d'émission et non à celle de leur encaissement (par exemple)

Comme tout le monde s'accorde à le dire, l'obligation si elle n'est pas formelle, est pourtant inévitable, ne serait ce que d'un point de vue de la gestion financière.
Comment pouvoir suivre l'état de sa trésorerie si l'on attend son relevé de banque, compte tenu des décalages parfois énormes qu'il existe entre date de l'engagement et date de réalisation. Les chèques en sont le meilleur exemple.

--------------------
Expert-comptable à Rouen.

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 24/08/2006 14:31 par Manllau
Je comprends tout a fait votre soucis de faire un état de rapprochement pour avoir un aspect financier trés juste de l'entreprise.
Seulement, j'aurais voulu savoir s'il est possible (authorisé), pour la comptabilité de PME ne faisant pas appel à des Commissaires aux comptes, de passer directement en comptabilité les relevés bancaires. Certes l'aspect financier s'en trouvera faussé mais es ce que d point de vue légal cela est authorisé?

Merci encore.

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 24/08/2006 16:17 par Johndoeww
Message édité le 24/08/2006 16:24 par Johndoeww
Citation
Seulement, j'aurais voulu savoir s'il est possible (authorisé), pour la comptabilité de PME ne faisant pas appel à des Commissaires aux comptes, de passer directement en comptabilité les relevés bancaires. Certes l'aspect financier s'en trouvera faussé mais es ce que d point de vue légal cela est authorisé?


A priori non, comme l'a très justement expliqué Maxime SOULIGNAC, nous sommes en comptabilité d'engagement, nous devons donc comptabiliser les documents que nous émettons.

De plus si vous saisissez exclusivement les documents de la banque, que faites vous si celle-ci fait une erreur significative régularisée l'exercice suivant ?

Précision complémentaire (FL Comptable §2103) :
"Les chèques sont crédités, dès l'émission, au compte de banque par le débit du compte de tiers concerné (PCG art. 444/40)"

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 25/08/2006 15:50 par Gilles1
Il n'existe aucune bonne raison pour justifier l'absence de rapprochement bancaire afin de contrôler le correct enregistrement des flux financiers d'une entreprise soumise à l'obligation de tenir une comptabilité d'engagement comme l'a dit très justement debitcredit.

Ce rapprochement est la pierre angulaire de toute comptabilité d'engagement et son absence est, à lui seul et à mon sens, un motif d'impossibilité de certifier sans réserves.

Comme l'a rappelé Johndoeww, ceci contrevient aux dispositions du PCG. Comment justifier qu'une comptabilité ne respecte pas ces dispositions réglementaires ?

Par ailleurs, comment pourrait-on se préoccuper d'éléments calculés dans une comptabilité où les flux de base (trésorerie) ne seraient pas exhaustivement enregistrés ?

Je pense que vous ne devriez pas vous aventurer dans cette voie qui me parait excessivement risquée.

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 25/08/2006 16:36 par Manllau
Je comprends tout à fait votre point de vue concernant le respect de l'aspect dinancier.
Cependant, en passant directement des relevés de banque en comptabilité, l'exhaustivité des flux de trésorerie est tout de mêe respectée.

C'est pour cela que pour une PME qui ne tire pas des gains d'un surplus momentané de trésorerie (en ffaisant des placements à CT) et qui ne risque pas d'être en état de cessation des paiements, je ne vois pas quels erreurs ou désavantages serait le fait de passer les relevés bancaires directement en comptabilité au lieu de s'appuyer sur des documents comptables (souches de chèques, etc...) ?!

Merci encore pour votre réponse.

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 25/08/2006 16:54 par Johndoeww
Citation
C'est pour cela que pour une PME qui ne tire pas des gains d'un surplus momentané de trésorerie (en ffaisant des placements à CT) et qui ne risque pas d'être en état de cessation des paiements, je ne vois pas quels erreurs ou désavantages serait le fait de passer les relevés bancaires directement en comptabilité au lieu de s'appuyer sur des documents comptables (souches de chèques, etc...) ?!


J'ai l'impression que notre discussion tourne dans le vide entre ceux (dont je fais partie) qui ne font que rappeler des règles légales et qu'il n'y a aucun moyen de s'y soustraire et certains qui par je ne sais quelle "logique" souhaitent mettre en place leurs propres règles.

Un relevé bancaire n'est qu'un extrait de nos mouvements dans les comptes de la banque et a autant de valeur que si on comptabilisait les comptes des tiers avec lesquels nous avons des relations sans tenir compte de nos propres documents comptables !

Stop au délire !

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 25/08/2006 18:30 par Gilles1
Citation : Manllau @ 25.08.2006 à 16:36
Cependant, en passant directement des relevés de banque en comptabilité, l'exhaustivité des flux de trésorerie est tout de mêe respectée.

Justement pas : quid du chèque de 1 M€ émis le 28 décembre et qui passera en banque le 3 janvier ? Ce million d'euros sera présenté en trésorerie au bilan alors que cela viendra en augmentation de l'actif (investissement) en moins du passif (réglement fournisseur etc) et surtout en diminution de la trésorerie. Quid de l'effet sur le Fonds de Roulement et le BFR ?

Comme le dis johndoeww, stop au délire; si vous ne comprenez pas les éléments de base pourtant exposés dans plusieurs posts de bonne qualité dans ce thread, permettez-moi de vous conseiller de retourner vers vos ouvrages de comptabilité.

cordialement

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 25/08/2006 18:41 par Maxime soulignac
Je pense qu'il est en effet temps d'arrêter d'essayer de faire entendre raison à Manllau qui a de toutes façons décider qu'il avait raison...

Tous les intervenants de ce topic ont été dans le même sens, on repris les mêmes arguments, mais manifestement Manllau a décidé qu'il pouvait se passer de Rapprochement bancaire.

Devant tant de mauvaise foi et presque même d'ingratitude (j'ai effacé le dernier message qui était un peu déplacé) je pense qu'il est temps de mettre un terme à nos efforts.

Au moins ce topic aura t'il permis de réunir l'ensemble des arguments et sources attestant du caractère obligatoire du rapprochement bancaire...

--------------------
Expert-comptable à Rouen.

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 27/10/2008 20:11 par Fousilla
Je ne sais pas si quelqu'un me répondra étant donné la date de la discussion mais qui ne tente rien n'a rien.

Je suis actuellement en cabinet et je dois procéder à la révision d'un dossier.

Je m'aprêtais donc à demander au client concerné la liste des chèque émis jusqu'à la date de clôture et qui n'ont pas été débités et là l'expert-comptable me dit "nous ne faisons pas de rapprochement bancaire".

Etonnée je lui demande pour quelle raison, il me répond qu'aucun texte ne l'y oblige et comme cela ne représente aucune valeur ajoutée on s'en dispense.

Je pense comme vous que l'état de rapprochement bancaire est essentiel mais je souhaiterais savoir s'il existe un texte où il est écrit noir sur blanc que c'est obligatoire, histoire de convaincre l'expert-comptable de la nécessité de la chose...

En vous remerciant.

--------------------
Expert-comptable stagiaire Mémorialiste

Re: Etat de rapprochement bancaire

Ecrit le : 27/10/2008 23:31 par Claudusaix
Bonsoir,

Je ne pense pas que vous trouverez un texte vous obligeant d'établir un état de rapprochement.

En revanche, l'état de rapprochement repose sur un certain nombre de principes non exhaustifs :

  • sincérité et régularité

  • indépendance d'exercice

  • image fidèle

  • éléments significatifs


Tout cela a été développé ci-dessus de manière sous-jacente.

Cordialement,

--------------------
Claudusaix
Expert-comptable mémorialiste , Membre de l'ANECS Limousin, Membre du CJEC Limousin 
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
EFL