KPMG

Entretien d'embauche : n'hésitez pas à poser des questions au sujet de votre recruteur

Article écrit par (192 articles)
Publié le
Modifié le 21/06/2017
2 157 lectures
Questions à poser au sujet du recruteur

Vous avez bien compris : nous vous parlons de poser des questions AU SUJET DE votre recruteur, et non À votre recruteur, cette dernière option allant de soi.

Bien-sûr, il ne s'agit pas de lui poser n'importe quelles questions, et ces dernières doivent avoir un lien avec votre entretien et l'entreprise concernée. Découvrez de quel genre de questions il s'agit.

 

Les questions : élément incontournable de l'entretien d'embauche

Qu'elles vous soient adressées de la part du recruteur, ou que ce soit vous qui en posiez à votre interlocuteur, il y a forcément des questions posées lors de l'entretien d'embauche. Il ne serait pas exagéré d'affirmer que c'est même la raison d'être de cette étape indispensable au recrutement. Les questions permettent de mieux connaître l'entreprise, le poste, le candidat, l'équipe... et le recruteur lui-même.

En apprendre davantage sur votre recruteur par le biais des signes qu'il laisse paraître, mais aussi à sa manière de vous répondre, par le biais de sa kinésique également, sont autant d'indices potentiels. Cette méthode n'est pas directe, mais elle a le mérite de vous apporter des informations utiles, d'un point de vue psychologique voire sociologique, en premier lieu.

Enfin, il y a naturellement les questions que vous êtes invité (pour ne pas dire « obligé ») à poser à votre recruteur : des questions sur votre futur poste et vos futures missions, sur le quotidien dans cette entreprise, son histoire, ses valeurs, votre potentiel d'évolution, etc.

Vous n'imaginez pas vraiment d'autre style de question à poser ? Et pourtant, au dire de certains professionnels du recrutement, il y en auxquelles peu de candidats pensent, mais qui sont pourtant susceptibles de vous différencier considérablement !

 

Les questions au recruteur... pour parler du recruteur

A bien y réfléchir, si c'est ce professionnel qui vous reçoit en particulier, c'est bien parce qu'il joue un rôle prépondérant dans l'entreprise depuis un certain temps, déjà. Il y a acquis une expérience qui pourrait s'avérer fort utile avant que vous ne l'intégriez à votre tour.

Il est à même de vous informer au sujet de ses missions, de sa manière de les appréhender... Son témoignage pourrait vous apporter beaucoup, encore faut-il que vous osiez le questionner directement à ce sujet !

Becca Brown, cofondatrice de Solemates, était initialement chargée du recrutement chez Goldman durant de nombreuses années. Elle s'est récemment illustrée comme porte-parole de nombreux professionnels du recrutement, tous d'accord sur cette stratégie : poser des questions directement au recruteur qui vous reçoit en entretien, et l'interroger sur ses missions et expériences marquantes au sein de l'entreprise qui justifie votre échange.

Cette « question magique » se traduit simplement ainsi, sous réserve d'évolution ou d'amélioration, en fonction de votre style, avant tout : « quels sont les projets ou opportunités les plus intéressants sur lesquels vous avez travaillé ? ».

Non seulement cette question vous démarquera des autres candidats en raison de sa rareté, mais elle surprendra agréablement votre recruteur, qui prendra certainement plaisir à vous répondre ; comprenant que cette question sera l'occasion pour vous d'obtenir un aperçu des missions et des projets de l'entreprise concernée, afin de mieux vous y projeter.

 

Pour réussir votre entretien d'embauche, il vous faut faire preuve d'esprit stratégique, malgré le stress naturel que cela entraîne. La/les question(s) qui concernent directement votre recruteur, son expérience, ses impressions au sujet de ses missions, ont de grandes chances de vous positionner favorablement dans le processus de recrutement. Ce sont des professionnels RH qui l'affirment !

 

En savoir plus sur journaldunet.com

L'équipe de la rédaction

L'équipe de la rédaction sur Compta Online

Twitter   Facebook   Linkedin

KPMG