Ampli Mutuelle

L'entrepreneur : le mythe d'aujourd'hui

Article écrit par (330 articles)
Modifié le
2 367 lectures
L'entrepreneur est le mythe d'aujourd'hui

L'entrepreneur est devenu une véritable figure mythique depuis quelques années, n'en déplaise à ceux qui gardent de lui l'image démodée du « méchant patron ». 

Beaucoup ne s'y trompent pas : le nombre de startups et de professionnels désireux d'entreprendre ne cessent d'augmenter. 

L'entrepreneur ne serait-il pas devenu le mythe d'aujourd'hui ?

A chaque ère ses mythes : de la Renaissance au XIXème siècle, les figures mythologiques « traditionnelles » ; de l'époque moderne jusqu'aux années 2000, certaines personnalités qui méritaient encore l'appellation de « star ». Après une période de flottement, notre crise actuelle voit émerger une nouvelle figure mythique : l'entrepreneur.

Compréhension et analyse de l'entrepreneur comme mythe actuel.

 

Mais au fait, qu'est-ce qu'un mythe ?

Si l'on observe la manière dont sont considérées les figures mythiques, quelles que soient les époques, on reconnaît la fascination, l'inspiration et l'admiration qu'elles suscitent, en premier lieu.

Le dieu Apollon a ainsi inspiré le personnage de Phoebus à Victor Hugo, dans son oeuvre Notre-Dame-de-Paris. Bond dans le futur : Marilyn Monroe est une icône dont le parcours suscitera encore l'admiration pour de nombreuses décennies.

D'ailleurs, arrêtons-nous un instant sur le terme « icône », loin d'être anodin. Nous le considérons ici comme un synonyme du mot « mythe », en tant que source d'admiration et d'inspiration.

En effet, les icônes sont originellement des représentations de scènes bibliques issues de l'art iconographique. Elles permettent toujours à des millions de croyants, de mieux prier et de mieux se représenter les figures divines. Elles comportent toutes de nombreux symboles que parfois, seul un érudit théologien peut discerner. C'est d'ailleurs ce qui la différencie de « l'image pieuse ».

Figures symboliques, artistes, entrepreneurs. On s'aperçoit que le mythe devient plus réaliste, au fil des siècles.

Pourtant, vers le commencement des années 2000, (et commencement de la TV réalité ? Ceci n'est qu'une hypothèse...) les figures mythiques se sont quelque peu essoufflées pour finalement s'éclipser totalement... et revenir en force aujourd'hui.

 

La résurrection du mythe

L'histoire d'Apple puis celle de Facebook, ou encore de Google ont permis le retour, en douceur, de la figure mythique attachée à chacun de leurs fondateurs. En effet, ces success stories sont nées d'esprits et de personnalités humains ; ce ne sont pas les biopics consacrées à Steve Jobs ou à Mark Zuckerberg qui nous contrediront.

L'authenticité de ces histoires (vraies) les rend instinctivement dignes de devenir des mythes. On les observe, on les apprend et on s'en inspire, emplis de respect.

Autre aspect du mythe qui aurait pu figurer dans la tentative de définition énoncée plus haut : les mythes existent en tant que tels, parce qu'ils nous disent quelque chose du Vrai.

Qui sont donc ces hommes qui ont eu, à un moment donné, de telles idées de génie ? Qu'est-ce-qui les as menés à lancer de telles révolutions ? Pourquoi ? Quelle fascination ils inspirent, alors !

L'admiration pure, sans excès, revient aussi. L'inspiration la suit de près : ils sont de plus en plus nombreux à concrétiser leur passion, leur rêve ; ils lancent leur projet ; ils créent leur entreprise.

Les startups, surnommées les jeunes pousses, fleurissent désormais à-travers le monde, par l'action de passionnés inspirés qui passionnent à leur tour.

Aujourd'hui, et ce malgré les difficultés inhérentes à ce statut, « start-up » est devenu un mot magique. Entreprendre représente LA solution aux quêtes de soi, de reconnaissance, de liberté, d'épanouissement, et enfin de bonheur.

De plus, devenir entrepreneur résout de nombreux maux : le chômage, l'oisiveté, ou encore l'inculture.

L'entrepreneuriat a toujours existé. C'est pourtant aujourd'hui qu'il rayonne, qu'il est revendiqué et recherché.

L'homme a donc su s'accaparer intelligemment les technologies et le digital. Il a ainsi repris sa juste place, en redonnant la sienne à ses productions ; mieux : en les mettant au service de ses semblables.

Nous ne pouvons qu'être reconnaissants aux entrepreneurs de redonner ainsi foi en l'Avenir. C'est autant valable pour les plus célèbres d'entre eux que pour ceux qui débutent. L'esprit entrepreneurial, l'esprit start-up ne se perd pas : il est tenace, entêté et fertile.

L'esprit entrepreneurial ne connaît pas l'impossible, puisque son maître-mot est OUI. C'est en cela aussi, que l'entrepreneur incarne véritablement un mythe.


L'équipe de la rédaction

L'équipe de la rédaction sur Compta Online

Twitter   Facebook   Google Plus   Linkedin

Ampli Mutuelle