*Entreprendre : une volonté unanime
CEGID

Entreprendre : une volonté unanime

Article écrit par L'équipe de la rédaction
Modifié le 20/03/2016
468 lectures

Tout porte à entreprendre... C'est la bonne nouvelle de cette journée du bonheur que l'on peut déduire des nombreuses initiatives gouvernementales, mais aussi éducatives et institutionnelles qui fleurissent en France.

Outre les programmes d'initiation à l'entrepreneuriat à destination des écoles primaires, réfléchis actuellement, l'enseignement supérieur n'a de cesse de développer la fibre entrepreneuriale. Fortes du statut d'étudiant entrepreneur instauré en 2014, les grandes écoles (commerce, ingénierie, informatique, communication...) intègrent maintenant de nouveaux cursus consacrés à l'entrepreneuriat dans leur offre pré existante.

Il faut savoir aussi que plusieurs MOOC dédiés (notamment celui de l'EM Lyon) sont disponibles sur internet, gratuitement pour la plupart.

Les accélérateurs et incubateurs eux-mêmes se lancent dans la formation à l'entrepreneuriat : Koudetat, le programme d'éducation à l'entrepreneuriat de l'accélérateur TheFamily en témoigne, tout comme l'incubateur 50Partners qui a lancé il y a déjà un an la 50Partners Academy, qui consiste en une formation en cours du soir sur une durée de 3 mois.

Sont légion également les événements de type « start-up week-end »des projets de start-up naissent en 72 heures, ainsi que la création d'associations de soutien aux start-up, comme le réseau Make Sense... La fièvre entrepreneuriale est bien palpable !

Que les startuppers soient heureux en cette journée mondiale du bonheur : l'entrepreneuriat arrive partout !

A lire sur lesechos.fr

_____________________________


L'équipe de la rédaction sur Compta Online

Twitter   Facebook   Linkedin