DSCG : que faut-il attendre de la réforme à venir ?

Article écrit par (1287 articles)
Publié le
Modifié le 22/05/2019
10 463 lectures

La réforme des examens de la filière de l'expertise comptable approche à grands pas. Prévue pour la rentrée 2019, elle fait déjà réagir de nombreux candidats sur internet et les réseaux sociaux qui s'interrogent l'arrêté n'ayant toujours pas été publié au moment de la rédaction de ces lignes.

Retour sur la réforme du DSCG à venir pour la session 2020 avec Evelyne Lande, présidente du jury du Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion que nous remercions.

Elle rappelle en préambule que la réforme des programmes permet d'ajuster ces derniers aux nouvelles exigences de la profession et aux évolutions des pratiques professionnelles. Ces programmes peuvent parfois être perçus comme très exigeants mais ils ne doivent pas être vus comme une volonté de limiter l'accès au stage d'expertise-comptable même si le DSCG a indéniablement à un niveau d'exigence et de difficulté supérieur au DCG qui donne le grade de licence alors que le DSCG est un diplôme qui octroie le grade de master. En conséquence, le contenu des programmes amène à approfondir des matières pour certaines vues en DCG ou totalement nouvelles, exige des candidats de savoir maîtriser des compétences de synthèse, de conceptualisation et une capacité de recul par rapport aux données communiquées.

Quels sont les points / apports essentiels de la réforme du DSCG en 2019 ?

La réforme des examens de DCG et de DSCG, diplômes de comptabilité de l'enseignement supérieur, a pour objectif d'actualiser les programmes. Trois UE du DSCG ont été profondément modifiées, l'UE2 Finance, l'UE5 management des systèmes d'informations et l'UE6 qui s'intitule désormais Anglais des affaires.

Concernant l'UE2 de Finance, les modifications du programme ont permis d'intégrer l'impact de la crise de 2008 sur la réglementation financière et d'introduire l'impact du numériques sur la finance.

Concernant l'UE5, les systèmes d'informations ayant fortement évolué ces dernières années, il était indispensable de revoir complètement cette UE.

Enfin, la place de l'anglais a été renforcé avec une UE entièrement dédié à l'anglais des affaires et permettant de valider les compétences linguistiques orales des candidats (le niveau écrit est évalué au niveau du DCG).

Les autres UE ont fait l'objet d'ajustements plus marginaux. Pour l'UE1 de gestion juridique, fiscale et sociale, il s'agit d'une actualisation des programmes liés à des évolutions législatives. Pour l'UE 4 de comptabilité et audit, l'objectif a été de clarifier un peu plus le positionnement de cette UE par rapport à l'UE2 de Finance, en enlevant l'analyse financière (présente dans l'UE2) et parallèlement de renforcer la place des normes IFRS. L'UE3 de management et contrôle de gestion a été peu affectée car le programme avait déjà été actualisé préalablement mais l'on peut noter malgré tout l'introduction du marketing.

En résumé, l'objectif de cette actualisation des programmes a été de répondre à la diversité des missions que peuvent réaliser les experts-comptables, seuls ou en association avec des experts métiers, et pour cela leur donner des connaissances et des compétences sur un spectre large de disciplines.

L'UE7 du DSCG : un mémoire se fondant sur une expérience professionnelle ou un stage de 16 semaines

L'UE7 Mémoire professionnel exige des candidat à montrer leur capacité à rédiger un mémoire de recherche appliquée à la suite d'une expérience professionnelle ou d'un stage de 16 semaines (contre 8 semaines préalablement). La mise à jour du programme permet de mieux expliciter les attendus de l'épreuve.

Le candidat doit réfléchir à un sujet et une problématique en lien avec les besoins de leur entreprise ou cabinet ou des clients de leur cabinet, identifier les travaux académiques traitant de la question puis être en capacité de retenir une démarche méthodologique adaptée (enquête par questionnaires, études de cas...). On s'attend donc que les candidats ne se limitent pas à la seule étude de la documentation professionnelle même si elle n'est pas à négliger. Enfin, le candidat doit être en mesure de présenter ses résultats, d'avoir un regard réflexif sur ses pratiques professionnelles et d'identifier le cas échéant des recommandations.

Le candidat, dans sa préparation au DSCG 7, doit avoir une vraie réflexion sur les outils à mobiliser pour pouvoir apporter un résultat qui soit pertinent. Cette même démarche lui sera utile pour la rédaction du mémoire du DEC ou pour répondre aux questions techniques des futurs clients.

Quelles sont les raisons de la limitation des reports de notes à 8 sessions ?

Tous les examens ont un nombre de report de notes qui est limité dans le temps. Les examens comptables étaient donc dérogatoires. L'introduction de cette limitation n'est pas liée à la réforme des programmes mais s'inscrit dans un alignement des examens comptables sur le régime de droit commun. Il est à noter que le nombre report établi à 8 sessions constitue le régime le plus avantageux qui existe.

Les dispenses d'épreuves seront-elles mises à jour ?

La liste des dispenses d'épreuves par le ministère et chaque établissement qui souhaite bénéficier de dispense pour les diplômes qu'ils délivrent devra remettre un dossier. Les établissements devront proposer des diplômes pour lesquels ils demandent un minimum de 3 dispenses pour le DSCG et le nombre de dispenses accordées sera également de 3 (par exemple un établissement demandant une dispense pour 3 UE et si la commission juge que seules deux UE sont conformes aux exigences du DSCG n'obtiendra aucune dispense).

Certaines personnes estiment qu'avec la fin des équivalences, la filière de l'expertise comptable perd son rôle d'ascenseur social. Qu'en pensez-vous ?

La filière de l'expertise comptable compte plusieurs diplômes intermédiaires: le DCG au niveau licence, le DSCG au niveau master au même titre que le master CCA ou comptabilité contrôle audit et le DEC. Il y a donc une possibilité d'évoluer en assumant des fonctions différentes au sein des cabinets et de les faire reconnaître en passant les épreuves ponctuelles ou bien en déposant un dossier de VAE.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.