Bonjour à tous,
Notre entreprise a fait don à une association humanitaire de produits alimentaires stockés dont la date de péremption était proche, ce qui signifie que ces produits n'était plus propres à la vente et étaient voués à la destruction. Dois-je malgré tout appliquer la règle fiscal de réintégration extra comptable de la valeur de ce stock donné ? Cette option ne me parait pas intéressante pour l'entreprise puisque le don excède très largement la limite des 0.5% et que l'entreprise sera déficitaire encore pendant quelques années puisqu'elle vient d'être créée.
Merci pour vos divers points de vue.

--------------------
Moalca