ACE

Discussions au sujet des équivalences

6 réponses
1 429 lectures
Ecrit le : 29/03/2008 17:45 par Cris2837
Bonjour à tous;

Je ne souhaite pas relancer la polémique concernant les équivalences mais bel et bien la clôturer.

Pourquoi? Parce que pendant des mois et même des années, j'ai entendu dire que les équivalences école de commerce n'étaient pas méritées, que ces formations ne dispensaient pas un réel niveau en compta etc etc...

Je le sais car j'ai fait moi-même une esc, je connaissais mon niveau limité en compta et j'ai travaillé pour l'améliorer. J'ai eu le decf cette année et je ne suis pas loin d'avoir eu le descf.

La vraie problématique contre laquelle je m'insurge, c'est quand je vois les résultats des mstcf/masterCCA et autres decf qui me critiquaient il y a quelques mois, obtenir des notes (largement) en-dessous de la moyenne pour des épreuves du descf qu'ils sont censés (toujours d'après leurs dires) avoir haut la main.
Non, la réalité est que le descf comme le DSCG sont des épreuves auxquelles personne n'est préparé, et tout comme autrefois les équivalences du decf, pour les écoles de commerce comme pour l'ex-mstcf.

Je déplore donc cette attitude, tout comme je déplore les équivalences d'aujourd'hui: sur quel principe accorde-t-on des équivalences plus ou moins méritées?

merci de m'avoir lu...

--------------------
Objectif DSCG 2008

Re: Discussions au sujet des équivalences

Ecrit le : 31/03/2008 16:30 par Fc44
Je suis en partie d'accord. Certaines formations ne méritent pas les équivalences auxquelles elles donnent droit. Tout le monde le sait, mais on préfère taire ces réalités.

La vérité c'est que les examens tels DCG, DSCG, etc. sont des examens de haut niveau, qui nécessitent une solide préparation. Le problème, c'est que sans les équivalences, très peu de personnes deviendraient experts-comptables (ceux qui ont suivi la prépa + quelques courageux). Il y aurait un problème sur le marché.

Alors il faut des équivalences, avec toutes les dérives que ça engendre. Comme l'université et les écoles savent que c'est un diplôme valable, elles font du lobbying de malade pour favoriser leurs propres élèves.

C'est comme ça qu'on se retrouve avec des master CCA qui donnent plus d'équivalences que des écoles reconnues dans les classements internationaux. Aucun sens...

Sans compter que celles et ceux qui ont suivi les prépas DCG/DSCG ont du mal à faire d'autres formations (universitaires notamment) par la suite, à cause des corporatismes du système. Pourtant ce sont des gens très compétents. Vive la réciprocité...

--------------------
ACA
DSCG

Re: Discussions au sujet des équivalences

Ecrit le : 31/03/2008 19:16 par Trinity88
Message édité le 31/03/2008 19:17 par Trinity88
Bonjour,

Pour informations, les dispenses ne sont pas encore décidés pour toutes les formations (esc notamment). Il y a donc fort à parier que les écoles reconnus dans les classements obtiennent autant de dispenses que les masters CCA (certaines le savent déjà, d'autres non).

Par ailleurs, je ne pense pas que nombreux soient les élèves d'esc à devenir experts comptables...
La plupart des experts comptables (ainsi que les comptables) semblent avoir suivis la formation classique (decf/descf) et dans une moindre mesure le master CCA.

Ce n'est donc pas en accordant des dispenses (en dehors de l'université) que l'on résoudra le problème de manque d'experts comptables sur le marché.

Re: Discussions au sujet des équivalences

Ecrit le : 01/04/2008 01:17 par Micka
Citation : Fc44 @ 31.03.2008 à 15:30
Je suis en partie d'accord. Certaines formations ne méritent pas les équivalences auxquelles elles donnent droit. Tout le monde le sait, mais on préfère taire ces réalités.

La vérité c'est que les examens tels DCG, DSCG, etc. sont des examens de haut niveau, qui nécessitent une solide préparation. Le problème, c'est que sans les équivalences, très peu de personnes deviendraient experts-comptables (ceux qui ont suivi la prépa + quelques courageux). Il y aurait un problème sur le marché.

Alors il faut des équivalences, avec toutes les dérives que ça engendre. Comme l'université et les écoles savent que c'est un diplôme valable, elles font du lobbying de malade pour favoriser leurs propres élèves.

C'est comme ça qu'on se retrouve avec des master CCA qui donnent plus d'équivalences que des écoles reconnues dans les classements internationaux. Aucun sens...

Sans compter que celles et ceux qui ont suivi les prépas DCG/DSCG ont du mal à faire d'autres formations (universitaires notamment) par la suite, à cause des corporatismes du système. Pourtant ce sont des gens très compétents. Vive la réciprocité...

Bonsoir,

Etant étudiant en Master CCA, je suis tout à fait d'accord avec toi. Tout le monde le sait bien : à l'université, on n'a que 10 heures de cours par semaine et de toute manière le diplôme est donné à la fin de l'année en raison d'une sélection trop rude.

C'est un peu comme les écoles de commerce dont le prix est exorbitant de telle sorte qu'il n'est même pas envisageable que des élèves ne puissent pas avoir leur année surtout quand ils sont enfants de personnalités connues...

Aussi, comme la profession manque de bras, elle accorde facilement des dispenses. D'ailleurs, ils nous font le coup du papy boom alors que d'aucuns n'ignorent que les dispenses accordées aux MSTCF l'étaient de longue date.

Arrêtons la plaisanterie et rendons à César ce qui est à César !

En effet, je regrette de ne pas avoir poursuivi en DECF avec d'autres collègues en sortant du DUT GEA. Le hic, c'est que j'aurais quand même bénéficié de dispenses imméritées !

Je regrette en effet, de ne pas être un élève de la filière pour pouvoir tirer, bille en tête, à boulets rouges sur ces étudiants de l'université et des écoles de commerce qui sont mauvais et à qui l'on accorde un peu trop facilement des dispenses. D'ailleurs on pourrait en profiter pour jeter aussi du mépris sur les responsables qui accordent les dispenses. Certainement, encore des fonctionnaires incompétents !

La vérité d’après moi est toute autre : certains étudiants empruntant la filière se croient tellement méritoires de réussir un examen de fin d'année, qui est toujours plus difficile que l'examen des autres, qu'ils se permettent de juger sans savoir.
Parce que bien évidemment, ce que font les autres est toujours plus simple, demande moins d'efforts... Encore est-il que pour être en mesure de juger, le minimum requis est de connaître autrement que par des on dit où des impressions.

Pourtant, la réalité est donnée par le marché du travail. Combien d'étudiants provenant de la filière sont experts comptables : pas beaucoup. Combien travaillent dans des big : très peu. Combien sont directeurs financiers : quasiment aucun !

Maintenant, je voudrais (il n’y a pas de faute !) qu’on m’apporte la preuve que le DEC est mieux réussi par les étudiants provenant de la filière car si ils ont vraiment subi une meilleure formation, ils doivent être meilleurs au DEC !

Cordialement,
Un étudiant ne méritant pas les dispenses.

--------------------
Il faut beaucoup de motivation et de persévérance pour gravir le mont DEC !

Re: Discussions au sujet des équivalences

Ecrit le : 01/04/2008 10:20 par Trinity88
Message édité le 01/04/2008 10:21 par Trinity88
Citation
C'est un peu comme les écoles de commerce dont le prix est exorbitant de telle sorte qu'il n'est même pas envisageable que des élèves ne puissent pas avoir leur année surtout quand ils sont enfants de personnalités connues...

Bien que ce soit ironique, je tiens à préciser que la sélectivité est parfois de loin d'être inférieur à celui des CCA.

Citation
Maintenant, je voudrais (il n’y a pas de faute !) qu’on m’apporte la preuve que le DEC est mieux réussi par les étudiants provenant de la filière car si ils ont vraiment subi une meilleure formation, ils doivent être meilleurs au DEC !

Je ne pense pas qu'on puisse dire que les élèves de la filière soit meilleurs (ou moins bonnes). Il y a de tout.

En revanche, je ne pense pas qu'il y ait énormément d'experts comptables sortant d'une esc et du master cca. Pour une simple raison, c'est qu'ils ont d'autres objectifs en têtes (ce qui ne remet pas forcément en cause les dispenses données). Ceci dit, à défaut de connaître les master CCA, certaines esc ne méritent vraiment pas grand chose... (et peut être n'auront rien, on ne sait pas encore)

Citation
Pourtant, la réalité est donnée par le marché du travail. Combien d'étudiants provenant de la filière sont experts comptables : pas beaucoup. Combien travaillent dans des big : très peu. Combien sont directeurs financiers : quasiment aucun !

Ca n'a pas tellement de rapport avec la vérité sur la difficulté des diplômes... (sauf si j'ai mal compris ton argumentation Micka)
La principale raison c'est que 2 éléments manquent à la filière classique : la sélectivité et la communication !

Re: Discussions au sujet des équivalences

Ecrit le : 02/04/2008 18:50 par Cris2837
Citation : Micka @ 01.04.2008 à 01:17

Citation : Fc44 @ 31.03.2008 à 15:30
Je suis en partie d'accord. Certaines formations ne méritent pas les équivalences auxquelles elles donnent droit. Tout le monde le sait, mais on préfère taire ces réalités.

La vérité c'est que les examens tels DCG, DSCG, etc. sont des examens de haut niveau, qui nécessitent une solide préparation. Le problème, c'est que sans les équivalences, très peu de personnes deviendraient experts-comptables (ceux qui ont suivi la prépa + quelques courageux). Il y aurait un problème sur le marché.

Alors il faut des équivalences, avec toutes les dérives que ça engendre. Comme l'université et les écoles savent que c'est un diplôme valable, elles font du lobbying de malade pour favoriser leurs propres élèves.

C'est comme ça qu'on se retrouve avec des master CCA qui donnent plus d'équivalences que des écoles reconnues dans les classements internationaux. Aucun sens...

Sans compter que celles et ceux qui ont suivi les prépas DCG/DSCG ont du mal à faire d'autres formations (universitaires notamment) par la suite, à cause des corporatismes du système. Pourtant ce sont des gens très compétents. Vive la réciprocité...

Bonsoir,

Etant étudiant en Master CCA, je suis tout à fait d'accord avec toi. Tout le monde le sait bien : à l'université, on n'a que 10 heures de cours par semaine et de toute manière le diplôme est donné à la fin de l'année en raison d'une sélection trop rude.

C'est un peu comme les écoles de commerce dont le prix est exorbitant de telle sorte qu'il n'est même pas envisageable que des élèves ne puissent pas avoir leur année surtout quand ils sont enfants de personnalités connues...

Aussi, comme la profession manque de bras, elle accorde facilement des dispenses. D'ailleurs, ils nous font le coup du papy boom alors que d'aucuns n'ignorent que les dispenses accordées aux MSTCF l'étaient de longue date.

Arrêtons la plaisanterie et rendons à César ce qui est à César !

En effet, je regrette de ne pas avoir poursuivi en DECF avec d'autres collègues en sortant du DUT GEA. Le hic, c'est que j'aurais quand même bénéficié de dispenses imméritées !

Je regrette en effet, de ne pas être un élève de la filière pour pouvoir tirer, bille en tête, à boulets rouges sur ces étudiants de l'université et des écoles de commerce qui sont mauvais et à qui l'on accorde un peu trop facilement des dispenses. D'ailleurs on pourrait en profiter pour jeter aussi du mépris sur les responsables qui accordent les dispenses. Certainement, encore des fonctionnaires incompétents !

La vérité d’après moi est toute autre : certains étudiants empruntant la filière se croient tellement méritoires de réussir un examen de fin d'année, qui est toujours plus difficile que l'examen des autres, qu'ils se permettent de juger sans savoir.
Parce que bien évidemment, ce que font les autres est toujours plus simple, demande moins d'efforts... Encore est-il que pour être en mesure de juger, le minimum requis est de connaître autrement que par des on dit où des impressions.

Pourtant, la réalité est donnée par le marché du travail. Combien d'étudiants provenant de la filière sont experts comptables : pas beaucoup. Combien travaillent dans des big : très peu. Combien sont directeurs financiers : quasiment aucun !

Maintenant, je voudrais (il n’y a pas de faute !) qu’on m’apporte la preuve que le DEC est mieux réussi par les étudiants provenant de la filière car si ils ont vraiment subi une meilleure formation, ils doivent être meilleurs au DEC !

Cordialement,
Un étudiant ne méritant pas les dispenses.
Bonjour;

Je ne saisi pas à quel moment ton message est ironique, et à quel moment il ne l'est plus.
Cependant, je regrette que l'on puisse faire des raccourcis faciles.
La démonstration est faussée: le DEC n'est pas un diplôme comme les autres, puisqu'il faut justifier de 3 ans de stage (très souvent beaucoup plus) pour ne serait-ce que le passer!
Et je doute que le pourcentage de personnes se destinant à la sortie des études à l'expertise et sortant d'une filière différente de la filière classique soit plus élevé que les ceux ayant fait le descf et voulant accéder au dec.

Un master CCA comme une école de commerce ne veulent rien dire en soi, en particulier quand on fait le rapprochement avec les diplômes comptables: c'est ce que la personne a travaillé pour les avoir qui est important. Il y a des bons dans les deux filières, mais il y a aussi des mauvais, qui n'ont rien fait, mais qui prétendent obtenir des équivalences que selon moi, personne ne mérite réellement.

A bon entendeur!

--------------------
Objectif DSCG 2008

Re: Discussions au sujet des équivalences

Ecrit le : 02/04/2008 19:06 par Micka
Bonsoir Chris,

Le message entier est totalement ironique. Je souhaiterais qu'il ne reste plus d'idées préconçues et de préjugés ça et là.

Je ne peux que être d'accord avec tes propos. Ce qui compte c'est la personne.

En ce qui concerne les équivalences, il faudra attendre de voir les taux de réussite des universitaires et des étudiants d'ESC aux diplômes nationaux pour se faire une opinion de la pertinence des attributions.

Cordialement


--------------------
Il faut beaucoup de motivation et de persévérance pour gravir le mont DEC !
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
Comptalia