Revue Fiduciaire

Discrétion de l'expert-comptable

4 réponses
1 539 lectures
Ecrit le : 01/02/2008 11:18 par Loupe
Bonjour,

Depuis très longtemps déjà, je parcours les messages très intéressants de ce forum. J’ai travaillé dans un cabinet il y a quelques années, puis j’ai décidé de changer de parcours professionnel, sans toutefois perdre trop de ce que j’avais pu apprendre en comptabilité et pour me tenir au courant des nouveautés.

Jusqu’à présent, grâce à ce forum, j’ai toujours pu trouver réponse à mes interrogations et je remercie donc à cette occasion tous les participants qui nous éclairent de leurs compétences.
Aujourd’hui, je suis assistante administrative et commerciale dans une SARL qui vient de débuter son activité en octobre 2007 et je me pose de nombreuses questions.

La création de la SARL a été bien aidée par des subventions et un prêt bancaire. A ce jour, aucune vente n’a été réalisée, par contre, les achats tant de marchandises que de matériels de bureau, informatique et logiciels (dont 1 très cher … 11.000 euros) n’arrêtent pas. La seule opération créditrice qui peut arriver sur le compte, est le remboursement de crédit de TVA mais qui évidemment ne comblera jamais le découvert bancaire.

A ce jour, le solde du compte bancaire est débiteur de près de 5.000 euros sans autorisation de découvert et un prélèvement a été refusé il y a quelques jours pour la voiture en leasing du gérant. A réception de l’avis d’impayé, mon patron m’a demandé de préparer un chèque du montant de la mensualité et de l’envoyer tout de suite…

Vous allez me trouver très terre à terre, mais nous sommes en fin de mois, je devrais recevoir mon chèque de salaire et je m’interroge quand au devenir de l’encaissement de ce chèque… et j’envisage 2 solutions :

- J’encaisse le chèque sur mon compte, mes prélèvements passent, et sous quelques jours, je me retrouve avec un chèque impayé, mes prélèvements sont par la suite eux aussi retournés impayés, donc des frais et des ennuis en perspective.

- Je conserve mon chèque quelques jours et j’attends de voir ce qui se passe au niveau du compte de la société.

Je ne travaille pas pour la gloire, je dois nourrir mes enfants, et quelque soit la solution, je ne pourrai pas tenir indéfiniment.

Puis-je contacter l’expert-comptable de ma société ? Si je lui pose des questions sur la pérennité de la société, est-il tenu au secret professionnel vis-à-vis de mon employeur ? Je sais que mon patron a rencontré cette semaine l’expert-comptable mais je ne sais pas ce qu’il en a résulté. Je m’inquiète déjà car habituellement, l’expert-comptable, pour réaliser mon salaire, m’adresse 1 ou 2 jours avant la fin du mois un état à compléter afin de réaliser ma fiche de paie. Nous sommes le 1er février, et je n’ai encore rien reçu de sa part…

Mon patron, depuis mon embauche est très peu présent au bureau. Je l’ai de temps en temps au téléphone, je l’ai vu en tout et pour tout une trentaine d’heures au bureau. Nous communiquons essentiellement par téléphone et par mail à son adresse personnelle. Hier, miracle il est passé au bureau 10 minutes, et alors que je lui conseillais de suspendre une commande d’un matériel important sous prétexte que la situation financière ne le permettait pas, il m’a répondu que tout allait bien, que je n’avais pas à m’inquiéter. A première vue, il table sur une commande importante qui devrait nous parvenir prochainement. Mais je pense que le banquier commence lui aussi à s’inquiéter, il lui a téléphoné sur son portable alors qu’il était au bureau. Par discrétion, puisque nous sommes sensés partager le même bureau, je suis sortie le temps de la communication mais j’avais eu le temps d’entendre parler de cette fameuse commande.

Que me conseillez-vous de faire ? De contacter l’expert-comptable pour avoir des renseignements ? Mais l’expert-comptable ne risque t’il pas d’en parler à mon patron qui pourrait de se vexer de mon intrusion dans sa gestion ? Si je demande à l’expert de ne pas parler de mes interrogation à mon patron, va t’il respecter cet engagement ?

J’ai d’autres petits soucis quant à la gestion de la société mais qui feront l’objet d’un autre post sur le forum approprié.

Je vous remercie pour vos avis et j’espère ne pas vous avoir trop barbé avec mes questions.

J'espère aussi avoir posté dans le bon forum, je ne savais pas trop où mettre mon message.

Bonne journée à vous tous et toutes.

Re: Discrétion de l'expert-comptable

Ecrit le : 01/02/2008 13:23 par Lj4
Bonjour,

Citation
Que me conseillez-vous de faire ? De contacter l’expert-comptable pour avoir des renseignements ? Mais l’expert-comptable ne risque t’il pas d’en parler à mon patron qui pourrait de se vexer de mon intrusion dans sa gestion ? Si je demande à l’expert de ne pas parler de mes interrogation à mon patron, va t’il respecter cet engagement ?

Ne faites rien. Même si vous contactez l'expert comptable, il ne vous répondra pas (imaginez un expert comptable répondre à tous les salariés !).
De plus, vous risquez tout au moins une engueulade de la part de votre patron et éventuellement un avertissement.

Vous pouvez à la rigueur questionner l'expert comptable sur les informations que vous n'avez pas reçues. c'est une façon d'avoir vos renseingnements sans pour autant poser la question.

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online

Re: Discrétion de l'expert-comptable

Ecrit le : 01/02/2008 14:05 par Affacturage
Si vous possédez les coordonnées bancaires de la société, il faut téléphoner à la banque pour demander à faire un avis de sort sur le chèque salaire, c'est à dire que vous avez le droit de téléphoner au banquier pour lui demander si le paiement de votre chèque salaire sera honoré ou pas .
Vu que votre boss a déjà un emprunt il a dû négocier un échéancier avec eux et donc la banquière pourra vous éclairer à la lumière de ces faits.

--------------------
La provocation est l'art de chatouiller les stimulis de l'autre

Re: Discrétion de l'expert-comptable

Ecrit le : 01/02/2008 14:07 par Loupe
Merci pour l'information LJ4. Je vais donc juste appeler pour demander où en est la rédaction de mon salaire.

Et nous verrons bien ce que nous réserve la suite.

Bonne journée à vous.

Re: Discrétion de l'expert-comptable

Ecrit le : 01/02/2008 14:36 par Loupe
Citation : Affacturage @ 01.02.2008 à 14:05
si vous possédez les coordonnées bancaires de la société, il faut téléphoner à la banque pour demander à faire un avis de sort sur le chèque salaire, c'est à dire que vous avez le droit de téléphoner au banquier pour lui demander si le paiement de votre chèque salaire sera honoré ou pas .
Vu que votre boss a déjà un emprunt il a dû négocier un échéancier avec eux et donc la banquière pourra vous éclairer à la lumière de ces faits.

Les coordonnées bancaires je les ai forcément, puisque je pointe le compte bancaire et que j'enregistre les opérations courantes dans le programme de l'expert-comptable.

J'ai dirigé pendant 13 ans une entreprise et il ne m'est pas toujours évident de me positionner en tant que "simple" salarié quand pendant des années, j'ai pu parler librement avec mon expert-comptable, mon banquier, prendre des décisions pas toujours faciles à prendre, mais à l’époque, j’avais toutes les données en main alors que là, je nage dans un flou artistique qui ne me plait pas du tout...

Juste entre nous, avec mes 42 ans et mon expérience professionnelle, j'ai acquis certains réflexes et la jeunesse et l'inexpérience de mon boss me font craindre quelques soucis futurs. Lui est maintenant patron, et tel un jeune chien fou, se lance dans des actions pas toujours réfléchies. C’était d’ailleurs le but de mon embauche, selon ses dires. Je devais le calmer dans sa frénésie. Mais pour pouvoir le calmer, encore faut-il que je puisse le voir.

J’ai déjà préparé une liste de dépenses payées par carte bancaire de la société et pour lesquelles je lui demande de m’apporter quelques éclaircissements. En vrac, pour vous montrer l’ampleur des dégâts : facture de fuel pour sa maison d’habitation, pneus neufs pour la voiture de sa femme, nombreux paiements par carte bancaire dans un bar-pmu pour des sommes de environ 150 ¤ sur une journée, alors que ce bar ne fait pas restauration, juste bar-tabac-pmu. Et moi, j’enregistre comment dans la comptabilité ces pièces, quand c’est écrit sur le ticket de carte bancaire « bouffe » et que les 4 tickets sont datés du même jour ?

Quand le comptable préparera le bilan en fin d’année, là on me demandera des comptes, même si c’est peut-être trop tard.

Merci pour vos avis éclairés.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
Soirée du recrutement