Bonjour à tous,

J'étudie actuellement le cas de la valorisation d'un actif incorporel (par exemple des frais de développement engagés en interne). Pour être activés ces frais doivent répondre à la définition d'un actif et contribuer à la création pour l'entité d'avantages économiques futurs que nous pouvons apprécier par les flux de trésorerie.

Intuitivement, du souvenir de mes cours de DSCG j'aurai calculer la VAN pour mesurer la création de valeur de l'actif et valider une des conditions d'activation.

En lisant dans la documentation, notamment celle de la CNCC, j'ai remarqué qu'il était fait mention de la méthode des DCF pour la valorisation d'un actif.

J'ai du mal à cerner la différence entre les deux qui pour moi représentent in fine la même chose. J'ai cherché sur internet la différence, mais je ne trouve pas d'explication claires. Si je comprends bien la VAN serait une composante de la méthode des DCF. Pour moi elle est adaptée aux calcul de rentabilité des projets d'investissement d'un actif alors que la méthode des DCF est utilisée pour la valorisation d'entreprise.

Quelqu'un pourrait-il s'il vous plait m'éclairer sur ces différence afin que j'emploi et/ou utilise la bonne méthode.

Merci d'avance pour votre retour,



--------------------
MatildaEC stagiaire