RECEIPT BANK

Dépréciation d'une créance escomptée

2 réponses
378 lectures
Ecrit le : 29/09/2016 19:31 par Macdom62

Bonsoir à toutes et à tous,

Dans le cas où une lettre de change à échéance postérieure à la clôture est escomptée avant la clôture de l'exercice (besoin de trésorerie) et que le débiteur informe le tireur de ses probables difficultés de règlement, que faire ?

Car on ne peut déprécier une créance sortie du compte 41 donc du bilan...

Peut-on se contenter d'une information dans l'annexe (en complément des "effets remis à l'escompte et non échus") ou doit-on provisionner (provisions pour risques) le risque de perte  (car à l'échéance le banquier se retournera contre le tireur, solidaire du paiement de la lettre de change) ?

Dans le respect du principe de prudence et de celui d'indépendance des exercices, je penche pour l'option provision.

Qu'en pensez-vous svp ?

Merci

Re: Dépréciation d'une créance escomptée

Ecrit le : 30/09/2016 14:30 par Feamel

Bonjour,

Dans le cas ou cela est connu et que l'impact financier est probable il faut en effet respecter le principe de prudence et enregistrer une PRC.

Cordialement,

Re: Dépréciation d'une créance escomptée

Ecrit le : 30/09/2016 17:58 par Macdom62

Grand MERCI. Au plaisir.

Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
RECEIPT BANK