RECEIPT BANK

Dépréciation stock

3 réponses
307 lectures
Ecrit le : 10/02/2020 01:47 par Beuchat

Bonjour,

Je suis novice en compta.

Dans un commerce qui vend des ampoules, certains produits sont obsolètes (ça évolue beaucoup dans ce domaine) et n'ont pas été vendu depuis disons 3 ou 4 ans.

Quelle va être l'influence de la dépréciation de ce genre de produits sur le bilan  svp ?

Y a-t-il un intérêt à déprécier le plus possible ou pas forcément et se dire "ça se vendra bien un jour" ?

Le résultat va-t-il être moins élevé si on déprécie ou pas ?

Je vous remercie.

Cordialement.

Re: Dépréciation stock

Ecrit le : 10/02/2020 21:12 par Claudusaix

Bonjour,

Du fait d'un règlement européen, il n'est plus possible depuis le 1er septembre 2018 de vendre des ampoules halogènes. Il s'agit d'une interdiction de vente.

Si vous avez des ampoules halogènes dans le stock, la valeur vénale de ce stock est nulle. Or, le stock est évalué au coût d'acquisition pour les biens achetés qui sont en stock.

Vous êtes donc dans le cas d'un rebut de stock. Je vous invite à l'article "Comptabiliser la mise au rebut d'un stock ou d'une immobilisation" disponible sur le forum.

Cordialement,



--------------------
Claudusaix
Expert-comptable mémorialiste , Membre de l'ANECS Limousin, Membre du CJEC Limousin 

Re: Dépréciation stock

Ecrit le : 11/02/2020 08:32 par Beuchat
Bonjour,
Je vous remercie pour votre réponse mais il ne s?agit pas que d?ampoules halogène mais également de spots et d?ampoules LED (c?est dernières tellement que des produits qui ont deux ans sont obsolètes).

Cordialement

Re: Dépréciation stock

Ecrit le : 11/02/2020 14:48 par Claudusaix

Bonjour,

Le critère est de savoir si vos ampoules sont vendables ou pas, y compris pendant les soldes.

Si elles ne sont pas vendables, c'est le rebut qui s'applique.

Si elles sont vendables, la deuxième question à se poser. A quel prix, c'est-à-dire la valeur vénale ? Si la valeur vénale est inférieure au coût d'acquisition, vous devez calculer une dépréciation de stock correspondant à la différence pour arriver à la valeur vénale.

  • Exemple 1 : Coût d'acquisition : 1 € et Valeur vénale : 1,20 € alors que le prix de vente conseillé à l'époque était à 1,50 € => pas de dépréciation
  • Exemple 2 : Coût d'acquisition : 1 € et Valeur vénale : 0,80 € alors que le prix de vente conseillé à l'époque était à 1,50 € => dépréciation de 0,20 € par ampoule.

De plus, les pays hors UE (par exemple : les pays d'Afrique) peuvent ne pas être soumis à la réglementation et les ampoules peuvent être vendables soit directement soit par un intermédiaire. Dans ce cas, même les ampoules halogènes pourraient être vendables et la mise au rebut ne serait pas justifiée.

Je ne suis pas au fait de tout mais quelques fois les fournisseurs reprennent les marchandises invendues. Je vous invite donc à faire ou à faire faire une recherche documentaire qui servira à la justification d'une mise au rebut et d'une dépréciation.

Cordialement,



--------------------
Claudusaix
Expert-comptable mémorialiste , Membre de l'ANECS Limousin, Membre du CJEC Limousin 
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
RECEIPT BANK