Revue Fiduciaire

De la stratégie de niche à l'interprofessionnalité : la visibilité du cabinet

Article écrit par (1326 articles)
Modifié le
1 320 lectures
L'importance des rencontres dans la création ex-nihilo

L'expert-comptable qui débute n'est pas toujours en mesure de choisir sa clientèle. Il crée son cabinet sans viser un secteur d'activité en particulier, acceptant d'offrir ses services aux clients qui viennent à lui.

Au fur et à mesure des discussions avec les premiers cercles, professionnels ou non, famille et amis, des rencontres avec clients et prospects ou que des liens se tissent autour de lui, il découvre des secteurs qui lui étaient parfois totalement inconnus.

Thomas Palop, expert-comptable au sein du cabinet Néovista a acquis des compétences spécialisées dans le secteur de l'audiovisuel et du spectacle vivant après avoir découvert ce secteur d'activité qu'il ne connaissait pas.

S'en est suivi une augmentation du nombre de dossiers via le bouche à oreille notamment car il existe encore des secteurs d'activités où tout le monde se connaît ou presque.

 

Les rencontres au moment de la phase de création du cabinet d'expertise comptable 

Dès le choix des locaux qui peuvent être partagés avec d'autres confrères jusqu'au lieu d'installation définitif, tout peut être fait pour faciliter les premières rencontres ou pour se rapprocher de ses clients. Car pour Thomas Palop, les deux accélérateurs de la création de son cabinet en 2014 sont « le secteur d'activité de son épouse et l'aide apportée par un confrère qui lui permettra de bénéficier de ses locaux et outils informatiques ».

Lorsqu'aucune stratégie n'a été définie pour un secteur en particulier, les relations de ses proches peuvent donc aider l'expert-comptable à trouver sa clientèle et à gagner en visibilité dans un secteur.

En profitant dès 2014 du cercle professionnel de son épouse puis en s'installant en 2016 dans un pôle dédié au cinéma audiovisuel, près de chez lui, Thomas Palop accélère le développement de son cabinet dans un secteur d'activité pas tout à fait comme les autres.

Que ce soit en comptabilité et fiscalité avec un plan comptable professionnel, et des « textes fiscaux parfois anciens auxquels s'ajoutent plusieurs crédits d'impôts dédiés à l'audiovisuel » ou en droit social avec les intermittents du spectacle, l'acquisition de compétences spécialisées dans ce secteur peuvent nécessiter « quelques jours de formations, dispensés par un cabinet parisien » ou d'autres organismes.

En commençant à se faire un nom dans cet « univers convivial auquel il faut savoir s'adapter » en complément de ses nombreuses spécificités techniques, des clients et prospects commenceront à venir le voir très rapidement, parfois envoyés par ses propres clients devenus prescripteurs.

 

L'interprofessionnalité dans un secteur d'activité peu adressé par les confrères

Les métiers de la création, de la communication, du spectacle vivant et de l'audiovisuel sont un petit monde qui semble peu adressé par les experts-comptables. Un entrepreneur de spectacle qui souhaite trouver un professionnel qui connaît bien son secteur d'activité aura parfois du mal à le trouver, y compris via les moteurs de recherches bien connus.

C'est probablement pour cette raison et pour donner un peu plus de visibilité aux professionnels qui accompagnent ces métiers que s'est créé une association, le Club Thot.

L'association interprofessionnelle qui regroupe experts-comptables, avocats, assureurs etc. est « présente sur de nombreux événements autour de la culture et de l'entrepreneuriat » témoigne Thomas Palop.

Elle se transforme ainsi en prescripteur pour les membres de son réseau qui se trouvent à proximité des prospects rencontrés. Plusieurs de ses clients viendront de ce réseau professionnel dont il est membre.

Le réseau interprofessionnel permet aussi « de profiter de l'expérience de confrères qui connaissent bien ces secteurs et de ne pas être isolés face aux difficultés techniques rencontrées ».

Au cours de ses 5 premières années d'activité, le cabinet d'expertise comptable Néovista aura ainsi eu l'occasion d'acquérir des compétences spécialisées qui pourront être déclarées en tant que telles auprès du CROEC dès la parution du décret à venir.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

EFL