ESCG

DCG : Droit des sociétés

20 réponses
25 545 lectures
Ecrit le : 23/01/2008 14:06 par Muki
Bonjour,

J'aimerais partager avec d'autres étudiants les avis sur la façon d'aborder et de travailler cette Uv, que je trouve assez compliquée par rapport à la quantité d'informations à apprendre.

- faites-vous des fiches par société ou en comparaison ?
- travaillez-vous beaucoup à partir d'annales ?
- apprenez-vous par coeur ?

Merci, tout avis est bienvenu !

--------------------
Muriel

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 23/01/2008 14:40 par Ashry
Citation : Muki @ 23.01.2008 à 14:06
Bonjour,

J'aimerais partager avec d'autres étudiants les avis sur la façon d'aborder et de travailler cette Uv, que je trouve assez compliquée par rapport à la quantité d'informations à apprendre.

- faites-vous des fiches par société ou en comparaison ?
- travaillez-vous beaucoup à partir d'annales ?
- apprenez-vous par coeur ?

Merci, tout avis est bienvenu !

Moi aussi je suis entrain de préparer le droit des sociétés,

je fais des fiches, mais j'apprends pas, je compte (***pas de style SMS***) sur la compréhension, et aussi sur les anales

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 23/01/2008 15:05 par Cloutron
Bonjour,

Je te conseille de synthetiser sur des fiches et ensuite d'apprendre par coeur.. Il y a tellement de choses, que si tu te contentes de lire toute l'année tu ne t'en sortiras pas.. C la matiere la plus difficile du decf car elle demande avant tout de la memoire...
Avant l'examen, tu ne peux pas te souvenir de tout si tu n'as pas tout au long de l'année assimilé les textes...
De plus, chaque detail compte dans une loi si tu oublies un mot cela peut t'amener à une interpretation erronnee de celle-ci...

Apres avoir vu tout le programme, je te conseille de faire des fiches transversales, style tableau comparatif des societes... Points communs, differences, procedures... et puis coller des petits papiers de revision dans les toilettes, la cuisine, cela permet de reviser sans s'en rendre compte plus regulierement..

Bon courage ! :-)

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 23/01/2008 20:21 par Vincent2
Bonsoir,

Alors pour ma part, la réussite de cette UV a été assez simple :
- faire des fiches ne sert à rien, car vous perdez tous les raisonnements et éléments fondamentaux de réflexion
- méthode en raisonnant par grands principes, puis en calquant sur ces principes les exceptions juridiques
- enfin, apprendre à fond son cours
- et pour les meilleurs, mémoriser quelques jurisprudences pour illustrer.

Si vous suivez cela, vous vous sortez de cette UV comme moi avec un 16/20.

Bonne soirée.

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 24/01/2008 23:34 par Syphax
Salut

je prépare cette unité essentiellement sur l'ouvrage DCG2 droit des sociétés dunod 2007. a vrai dire il n'ya pas une méthode universelle de préparation mais des méthodes selon la capacité de chacun; a chacun de trouver celle qui lui convient le mieux pour moi j 'essai de maitriser les concepts et les loi petit à petit. puis des révisions sur les fiches de résumes

comme l'a dit vincent ya pleins d'exception juridiques sur lesquelles il faut faire attention

bonne chance


--------------------
DPECF 2005
CPC Intec 2005
Préparation des unités 2, 6 et 7 du DCG

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 25/01/2008 08:36 par Wald
Je vais sans doute écrire quelque chose d'horrible aux yeux de certains.

Maintenant que votre programme semble déchargé de quelques particularités, comme le droit de l'entreprise en difficulté, pourquoi alors ne pas avoir recours tout simplement à un vrai livre de droit, qui vous permettra de bien comprendre d'abord, et donc ensuite de retenir beaucoup plus facilement des règles qui, présentées brutes, semblent absconses et imbuvables ?
Après tout, les juristes ne se servent pas de vos manuels "spécialisés" et ils semblent bien ne pas s'en porter plus mal (plutôt mieux d'ailleurs).

Essayez par ex. M.Cozian. droit des sociétés chez Litec. Présentation en deux parties: droit général, puis droit spécial des sociétés. C'est enlevé, souvent avec une pointe d'humour ou d'aigreur, bien expliqué, avec une foule d'exemples et de renvois à des approfondissements, avec des liens vers le droit fiscal et une incontestable richesse culturelle et profondeur de raisonnement. C'est autre chose. On se sent plus intelligent après....

Il existe tellement d'excellents ouvrages, écrits par de bon spcialistes, qu'on peut se demander pourquoi (sinon pour de raisons de prestige, ou de motifs lucratifs)en rajouter de moins bons, souvent de simples compilations de ce qui déjà été écrit par d'autres, mais sans profondeur de raisonnement.

Je pense que je vais être censuré. Et pourtant ...

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 25/01/2008 10:05 par Madmartigan
Bonjour,

Je suis entièrement d'accord avec WALD.

Cordialement

--------------------
Madmartigan

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 25/01/2008 19:29 par Muki
Bonsoir,

Merci pour toutes vos réponses intéressantes.

Bonne idée en effet d'illustrer par des cas de jurisprudence et aussi de lire de "vrais" bouquins de droit (qui m'effraient mais je vais tenter).

Merci encore à tous.


--------------------
Muriel

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 26/01/2008 23:53 par Justkill
Wald c'est bien ce que tu dis, mais le DCG ne forment pas des juristes, seulement des comptables. Le but c'est d'avoir une culture. POur la méthode c'est suivant sa personnalité (certain font du par coeur, d'autres des fiches, certains les deux...). Moi j'ai eu 11.5 en préparant cette épreuve en candidat libre en seulement une semaine et en n'apprenant rien par coeur, juste en comprenant. Certes je ne suis pas un exemple, mais bon.
Un code c'est pas un bouquin comme les autres, et comme tu dis, sa fait des liens avec les autres matières. Mais tu sais dans ce cas sa va être compliqué de s'en sortir, un code c'est beaucoup trop important pour notre programme je pense (tu utilises ça quand tu te spécialises dans une matière). Par contre acheter un PCG en compta là c'est utile je pense, car sortir des articles et les interpréter sa c'est demander à l'examen (beaucoup plus qu'en droit des sociétés).

Si une personne veut utiliser un code de commerce ou de droit des affaires, je pense que avant de l'acheter faut le feuilleter, regarder ce qui important et demandé dans l'examen et ce qui vous sera utile...
Enfin ce n'est que mon avis aussi.

Re: DCG : Droit des sociétés

Ecrit le : 27/01/2008 00:29 par Wald
Mais je n'ai jamais parlé d'un code ! Un manuel de droit, un vrai, c'est un livre qui correspond à un cours de droit.
Si tu veux faire l'expérience. Va en bibliothèque. Essaie de trouver le livre que j'ai recommandé ci-dessus (Cozian. droit des sociétés. éd.litec). Compare le, dans son contenu et sa méthode, avec n'importe lequel des ouvrages "spécialisés" de droit des sociétés utilisés ordinairement en préparation au DECF ou DCG et reviens en parler après. Pour ne pas parcourir inutilement tout le livre; prends un chapitre que tu as besoin d'apprendre. Travaille sur un bouquin, puis sur l'autre. Tu devrais sentir une certaine différence.

Quant au fait que les comptables ne sont pas des juristes, c'est vrai. Mais il sont appelés à se rencontrer sur des dossiers communs. Alors, autant qu'ils se comprennent en utilisant un vocabulaire identique, des modes de raisonnement comparables. Après tout, les chirurgiens et les radiologues ne font pas le même travail. Mais ils ont appris les mêmes bases médicales. Cela leur permet de se comprendre (heureusement pour nous).

Ce n'est d'ailleurs pas qu'il existe deux droits des sociétés différents; l'un qui serait l'apanage des juristes, et l'autre des comptables. Mais faire du droit, ce n'est pas se contenter d'apprendre des règles. Cela, c'est de la législation ! Et il n'y a rien de plus indigeste et d'inutile car on passe beaucoup de temps à mémoriser quelque chose qui changera très vite et il faudra donc tout recommencer sous peine de tout confondre. Voilà comment on écoeure des étudiants qui garderont à vie un mauvais souvenir du droit. Si au contraire, on commence par apprendre et comprendre quelques principes de base, puis pourquoi ils sont ainsi fait dans tel contexte, les problèmes qu'ils soulèvent et l'interprétation qui en est habituellement faite par les juges; les choses deviennent différentes. D'abord parce qu'ayant compris "l'histoire", on a infiniment moins de mal à en retenir les éléments essentiels et aussi parce quon est ainsi capable, à vie, de comprendre et même parfois de deviner les évolutions. Après, ce dont on a besoin, on le trouve dans les codes qu'on sait interpréter. Et lorsque survient une modification ou une évolution jurisprudentielle, l'adaptation se fait sans effort.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
IGEFI