IPaidThat pour les experts-comptables

Dans sa recherche d'emploi, faut il privilégier les cabinets ?

4 réponses
1 800 lectures
Ecrit le : 05/11/2007 19:42 par Mr8m
Message édité le 06/11/2007 00:02 par Mr8m
Bonsoir à tous

j'ai rectifié mon message pour faire plus court.

Acutellement intérimaire dans une grande entreprise ou la comptabilité est divisée, spécialisée. Vous avez la comptabilité fournisseurs, la comptabilité clients, la comptabilité générale...Après plusieurs années d'expériences, j'ai pris conscience de la chose suivante, je suis incapable d'établir un bilan. En cabinet, les collaborateurs confirmés savent faire un bilan. Dans ma future recherche d'emploi, faut il privilegier le cabinet, la PME ?
Car dans les grandes entreprises, je ne vous cache pas qu'il est desfois difficile de passer de la comptabilité fournisseurs à la comptabilité générale. Puis est-ce un inconvénient d'avoir une expérience en entreprise pour rejoindre par la suite le cabinet ?

c'est une question importante, car elle touche à l'evolution du comptable. Bien entendu les besoins d'un cabinet et d'une grande entreprises ne sont pas les mêmes. Qu'en pensez vous ?

Merci

Re: Dans sa recherche d'emploi, faut il privilégier les cabinets ?

Ecrit le : 06/11/2007 10:18 par Jojo el biker
Bonjour,

Bien sur qu'il faut privilégié le cabinet, car tu seras amené à faire des choses plus varié que dans une grande entreprise, ou le travail est souvent pas très interressant.

Puis en France, avec ses etroitresse d'esprits, tu es souvent catalogué a telle type de poste.
Cest souvent el cas, car en France, beaucoup d'entreprise ne cherchent pas le temps à former ses salariés.

J'ai 3 experiences pro, dont une a l etranger dans une boite francaise. les 2 en France, ont pas pris le temps de me former et j'ai du me debrouiller tout seul.

Donc, privilégie mieux le cabinet, mais t'auras beaucoup de réponse négative, voir aucune réponse, mais t'auras peut etre des entretiens ( j en ai eu, mais pas été reçu)

Re: Dans sa recherche d'emploi, faut il privilégier les cabinets ?

Ecrit le : 06/11/2007 10:33 par Francoisecnd
Bonjour,

Personnellement, j'ai fait mes premières armes en cabinet.
En 2 ans j'avais suffisamment rencontré de dossiers différents pour tenter d'intégrer une PME à titre de comptable unique.
Le chef d'entreprise, assisté de son expert comptable, ont jugés qu'effectivement, après cette expérience, j'avais la capacité d'adaptation nécessaire.
J' assurai donc la comptabilité totale ( de la facturation au Bilan).

Depuis, j'ai changé d'entreprise, mais j'ai encore privilégié une PME, pour le côté humain, mais aussi pour ne pas me trouver cantonnée à une tâche spécifique, réductrice d'acquis généraux, et pénalisante sur mon devenir professionnel.

J'estime ( qu'en pensez vous ? ) qu'un bon comptable doit avoir une vue très large sur la totalités des tâches, et être ainsi à même d'anticiper sur chaque retentissement des opérations menées ...

--------------------
Merci de ne pas me contacter par mail, car je ne donnerai aucune suite !

Re: Dans sa recherche d'emploi, faut il privilégier les cabinets ?

Ecrit le : 06/11/2007 11:12 par Mr8m
Message édité le 06/11/2007 12:00 par Mr8m
Bonjour à tous

Bonjour Françoisecnd, bonjour jojo el biker

Françoise, je suis entièrement d'accord avec votre vision du comptable -
un comptable doit avoir une vue d'ensemble sur toutes les opérations, il doit être un généraliste et avoir la capacité à réagir.

Mais pour parvenir à ce stade - l'expérience professionnelle est indispensable - Entièrement d'accord, le cabinet répond à cette exigence, les collaborateurs sont souvent des généralistes, ils travaillent ausi bien sur la comptabilité fournisseurs, la comptabilité clients, la comptabilité générale, et font même du social. C'est une formation complète.

Jojo el biker a soulevé un problème important "le temps consacré à la formation" - Les entreprises n'ont plus de temps de former - De nombreux cabinets n'ont plus le temps nécessaire et recherchent des collaborateurs expérimentés.

Aujourd'hui, vous débutez, vous êtes immédiatement opérationnel.

Or dans la profession, la formation, la communication, la transmission du savoir faire est indispensable.

Prenons mon cas, qui est loin d'être marginal. Je ne deteste pas la comptabilité fournisseurs, j'apprécie ce travail, mais j'aspire aujourd'hui à découvrir d'autres horrizons de la comptabilité. Mais comme vous le dites, l'étiquette comptabile fournisseurs peut me pénaliser dans mes recherches.

Certains d'entre vous m'expliqueront que je ne suis pas comptable, mais utilisateur d'un logiciel SAP, (qui est parfait pour la comptabilité analytique et les grosses PME)
Je l'accepte, la majorité de mon temps de travail est consacré à la saisie des factures, quelques provisions en fin de mois, régler les litiges fournisseurs, lettrer, annuler une pièce, passer quelques OD. Je soulève un autre problème, le niveau d'etude demandé pour saisir des factures, il est à mon avis inutile d'exiger un bac +2, un BEP suffit, bientôt il faudra un BAC +4 pour la saisie) - la partie saisie ne me dérange pas. Puisque c'est une saisie intelligente, il faut vérifier sur les documents, si les mentions légales sont présentes, il faut contrôler la TVA, imputer le centre de coût, régler les litiges avec les commandes pour ceux qui connaissant SAP. Ces données vont ensuite être analysés, on peut faire des tableaux de synthèse sous Excel. Bref c'est interessant, mais comme tant d'autres, j'aspire à découvrir d'autres aspects de la comptabilité.

Cette spécialisation comme vous le dites Françoisecnd peut me pénalise pour justement devenir comptable, au sens ou vous l'entendez.

De nombreux jeunes sur le marché se trouvent dans la même situation.

il fut un temps, ou il en était autrement, les entreprises avaient du temps devant elles, elles pouvaient former le personnel. Aujourd'hui, c'est plus délicat.

Merci pour l'intérêt que vous montrez à ce sujet

Re: Dans sa recherche d'emploi, faut il privilégier les cabinets ?

Ecrit le : 06/11/2007 11:48 par Francoisecnd
Certes, le problème existe ...

Mais à l'embauche, en ne cachant pas ces lacunes ( si je puis me permettre ) le recruteur, expert comptable en l'occurrence, à connaissance des problèmes que vous risquez de rencontrer.

Toujours sur mon cas personnel, j'étais "parainée" par une collègue d'un niveau supérieur au mien, et qui avait comme tâche de me former un peu. En contrepartie, j'avais repris une partie de son porte-feuille et elle se trouvait ainsi soulagée...

Chaque employeur ( ou presque ) doit d'acquitter de la taxe sur formation permanente, et préfère souvent faire dispenser une formation que de régler cette somme à l'état.
Si vous faites preuve d'adaptation, de désir d'apprendre et de bonne volonté, il n'y a pas de raison pour que l'on ne reconnaisse pas vos connaissances et que l'on ne vous aide pas à progresser et ........ devenir plus rentable ! surtout en période creuses hors bilans ...

Vraiment, je suis peut-être optimiste, mais il serait idiot d'embaucher quelqu'un qui annonce clairement ses doutes et lui reprocher quelques temps après de ne savoir faire ce qu'il à clairement annoncé depuis le jour de l'entretien et de lui demander ainsi de se transformer de comptable en super-expert dans les 48 heures !

Là encore va naitre le problème du salaire, qui, surement prendra en compte les éléments sus cités, mais comme vous le comprendrez bien, l'on a rien sans rien, et ce passage par cabinet vous ouvrira bien des portes, et ce certainement plus que par un retour à l'école...

( Notez d'ailleurs que beaucoup de dirigeants de PME privilégient le cursus par cabinet - ils ont une énorme confiance en leur EC - et les EC eux-mêmes aiment bien que le comptable salarié aie la façon "cabinet" pour tenir leurs comptes )


--------------------
Merci de ne pas me contacter par mail, car je ne donnerai aucune suite !
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
Revue Fiduciaire