Quickbooks

EC dans centre de gestion

5 réponses
4 756 lectures
Ecrit le : 10/05/2004 11:25 par
Un responsable de centre de gestion m'a parlé d'un changement notable pour les cadres dans les centres de gestion: d'après lui, un cadre justifiant d'une certaine expérience dans la profession pourra être nommé EC assimilé... j'ai été très surprise mais il a maintenu sa position... serait-ce le retour des comptables agrées opposés au diplômés???
qu'est ce ??? avez vous entendu parler de cela?
Par ailleurs il m'a informée que les EC seront donc obligatoires dans les postes d'encadrement de CGA CGAH...info ou intox pour recruter?

Re: EC dans centre de gestion

Ecrit le : 30/06/2004 17:26 par
Une modification de l'ordonnance de 1945 a été publiée au journal officiel le 27 mars 2004. Cette modification permet aux centres de gestion d'exercer l'activité d'expertise comptable sous la forme d'une association de gestion et de comptabilité.

Re: EC dans centre de gestion

Ecrit le : 02/07/2004 14:38 par Patrick
Tout cela est malheureusement vrai, mais cela existait déja pour le cas des Centre de gestion agrées habilités à tenir les comptabilités.

Dirigés bien souvent par un titulaire du DECS ancien régime, n'ayant pas pu aller plus loin, ces centres travaillent avec des honoraires dérisoires car ils bénéficient souvent de subventions municipales, se placent dans des zones à fiscalités réduites, et embauchent des collaborateurs encore moins qualifiés ( on y trouve des bataillons de femmes à BAC STT ou BTS dans le meilleur des cas..) que les cabinets comptables.

L'objectif est de réduire les coûts pour les PME: l'intention est louable, mais en matière commerciale, il ne s'agit ni plus ni moins qu'une concurrence déontologiquement déloyale.

Un EC qui se permettrait de prendre de tels taux horaire ( 25€ HT de l'heure par exemple pour un CGA bien connu de l'Allier qui fait des ravages dans son secteur...), se verrait dénoncer au Conseil régional par ses " Chers Confrères" et il aurait à s'expliquer sur ses pratiquezs commerciales...

Patrick

--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.

Re: EC dans centre de gestion

Ecrit le : 02/07/2004 18:01 par
Je suis tres etonne par ce manque de connaissance du milieu des centres de gestion. En effet, les centres n'ont pas plus de subventions que les cabinets d'experts comptables (c'est a dire aucune, je crois). Quant aux salaries des centres de gestion, ce sont pour l'essentielles des personnes tres decu des cabinets d'experts comptables qui se dirigent vers les centres (par hasard pour la plupart des cas car ou les gens ne les connaissent pas ou les cabinets leurs font une mauvaise reputation). Eh oui, dans mon centre tous les salaries de moins de 40 ans ont tous au minimum le DECF (manque de compétence ?) et on est tous passe par un cabinet mais personne ne souhaite y retourner!!!. Quant au prix que l'on pratique, il est vrai qu'il est inferieur a celui des experts comptables, mais je pense que la difference vient des salaires. Chez nous le résultat de l'entreprise est connu par tous et le gateau est divisé de facon equitable, est ce toujours le cas dans les cabinets ? Si vous n'est pas l'expert comptable, connaissez le résultat de votre cabinet ? Quant au travail, il est tres interressant car on est tres implique, on dirige nos dossiers du debut jusqu'a la fin et organise completement notre travail sans etre exploite. Cette reforme va permettre au centre de gestion de pouvoir prendre tous les dossiers, sachant que la partie agréement devra etre separe de celle d'habilitation. Malheureusement, pour ceux qui souhaiterait rentrer dans un centre de gestion habilite, les places sont peu nombreuses et le turn over est pratiquement nul. Quant aux clients, il y trouve leur compte car il y a un tres bon suivi des dossiers (toujours les memes comptables) A bas les prejuges !!!!!

membre CGA

Re: EC dans centre de gestion

Ecrit le : 02/07/2004 22:00 par Patrick
Eh bien, je suis content de constater que dans votre CGA tous les salariés de moins de 40 ans ont au moins le DECF, qu'ils sont bien payés, que la direction que je suppose fort sympathique publie les comptes.

Je précise que j'ai travaillé 2ans en CGA et AGA avant de débuter mon stage d'expertise comptable, puis suis intervenu dans le cadre des contrôles de cohérence et de vraissemblance dans 3 CGA.

Ceci jusqu'en 1998 date à laquelle j'ai cessé d'exercer la profession d'expert-comptable, en partie pour la raison que je ne trouvais pas assez de clientèle.

Je crois me souvenir d'avoir rencontré 4 personnes titulaires d'un DECF ou plus durant ces années de collaboration.

Mais, bref peût-être que depuis 6 ans les temps ont changés...

Je suis d'accord avec vous sur le fait que les salariés de CGA sont contents d'avoir quitté le cabinet comptable: je n'y reviendrai pas.

Mais par contre, ce que je trouve et que toute personne neutre trouvera, à mon avis scandaleuse, c'est le fait que l'on donne le droit d'exercer une profession libérale à des organisations qui ne remplissent pas les critères d'admission dans cette profession.

La situation passée, mais aussi la nouvelle si j'ai bien compris, donne le droit ( très étendu) d'exercer la profession à des personnes qui n'ont pas le diplôme référent, c'est-à-dire pour la profession comptable le DEC.

Vous me direz ( et je serai assez d'accord avec vous) qu'il n'est point besoin d'être expert-comptable diplômé pour faire de la tenue-révision de petits dossiers: le problème n'est pas là.

Existe-t-il dans les professions de médecin, d'avocat, de notaire, de pharmacien, d'huissier de justice, d'architecte ou encore de géomètre etc... des personnes non diplômées habilitées à exercer à titre habituel des actes professionnels?

Et faut-il être pharmacien pour vendre de l'aspirine, médecin pour prescrire des plaquettes de pilules ou avocat pour rédiger des actes dont on sait qu'à 90% on trouve les formulaires sur des CD-ROM vendus dans le grand public?

L'argument de la (non)qualification spécifique à la comptabilité ne tient pas...

Ce qui me révolte, c'est la situation des jeunes EC de 28-30 ans qui ne trouveront pas à s'installer car aujourd' hui il n'y a aucune clientèle à racheter, poser sa plaque en attendant le client est suicidaire, tout démarchage et recherche active est interdite.

Ces jeunes n'ont d'autres solutions, pour les 90% qui ne sont pas intégrés à l'issue de leur stage, d'aller se prostituer dans des grands réseaux nationaux ou les objectifs de rentabilités sont effrayants....

Et eux, ont fait l'effort d'aller au bout du parcours scolaire....

Que pensent-t-ils des CGA, et maintenant des associations, et en particulier de leurs dirigeants qui ont trouvé cette aubaine faute d'avoir pu réussir leurs études complètes?

L' origine de cette faille est politique: incompétence des dirigeants de l'OEC qui auront été les seuls représentants d'une profession libérale à s'être fait grugé de cette façon et pression des représentants des TPE-PME qui logiquement ont demandé un abandon de facto du monopole pour réduire les coûts.

Très cordialement cependant...

patrick

Et la aussi,


--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.

Re: EC dans centre de gestion

Ecrit le : 25/07/2004 11:00 par
Je suis assez d'accord avec patrick, n'idéalisez pas les cga !!! pour preuve, un cga recrutait dernièrement. par curiosité, j'ai postulé. nul besoin manifeste d'être bardée de diplôme, la seule chose qui les intéressait était d'avoir un petit chefaillon qui dixit:" remettrait leur équipe d'une dizaine de comptables au boulot", car ils leur semblait que les gens gladouillaient et faisaient un peu trop ce qu'ils voulaient. qaund je leur ai demandé quels outils de motivation ils mettaient à disposition ( interessement, bref quelle carotte ces comptables pouvaient espérer) ils m'ont dit simplement : "aucune carotte, les 35h nous font suffisement souffrir". quant au salaire à espérer à ce poste : 1524euros bruts !!! j'en ai 2500nets... là j'ai refusé de discuter plus avant... je trouve cela scandaleux !
alors franchement je ne crois pas à la belle description de ce cga idéal, ou ent out cas cela risque de changé...je confirme que ce cga percevait une petite subvention ( centre d'économie rural), alors je suppose que désormais ces subventions diminuent, et ils en arrivent à "revisser"... en tout cas ils n'ont pas caché que c'éatit du sale boulot à faire: "remettre" des gens au boulot...bon courage pour celui qui le fera! surtout sans outil de motivation... du suicide !
quant au niveau, on m'a parlé de "petit" niveau, un tantinet péjoratif...
maintenant, le cga rencontré est peut être une exception....???[FONT=Arial]
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
RECEIPT BANK