DAF et contrôleurs de gestion : devenez expert-comptable !

Article écrit par (1289 articles)
Publié le
Modifié le 20/12/2018
8 296 lectures

Attirer des profils différents et donc de nouvelles compétences, tel est l'objectif de la procédure de l'article 7bis de l'ordonnance de 1945.

Cette procédure permet à un professionnel de solliciter son inscription au tableau de l'ordre des experts-comptables. Il sera expert-comptable inscrit à l'ordre mais pas expert-comptable diplômé.

Il ne faut donc pas confondre cette procédure avec la validation des acquis de l'expérience (VAE) qui permettra d'obtenir le diplôme lorsqu'elle aura été mise en place pour le diplôme d'expertise comptable.

  • Quels sont les profils concernés ?

  • Quelles sont les conditions à remplir ?

  • Que doit absolument contenir le dossier d'inscription ?

Le Conseil régional de l'ordre des Experts-comptables de Paris Ile de France propose un accompagnement des candidats à la procédure de l'article 7bis.

Les profils concernés

Peuvent solliciter cette inscription, les directeurs financiers et les contrôleurs de gestion parce qu'ils connaissent l'entreprise de l'intérieur.

Ces profils sont en mesure de mieux comprendre les attentes d'entreprises de taille respectable.

De ce fait, les collaborateurs de cabinet ne sont pas concernés par cette procédure sauf lorsqu'ils ont un profil mixte (cabinet et entreprise). Ce qui manque au collaborateur, c'est avant tout la vision globale de l'entreprise.

Les conditions à remplir

Pour pouvoir solliciter son inscription, le professionnel doit remplir deux conditions cumulatives :

  • avoir plus de 40 ans ;

  • cumuler plus de 15 ans d'activité dans l'exécution de travaux d'organisation ou de révision de comptabilité DONT 5 ans au moins dans des fonctions ou missions comportant l'exercice de responsabilités importantes d'ordre administratif, financier et comptable.

S'il n'y a aucune condition de diplôme, les cinq années sont très importantes et provoquent la plupart des rejets de demandes.

Le candidat doit ainsi apporter la preuve qu'il a eu la possibilité d'engager l'entreprise par une délégation du chef d'entreprise. Et cette notion de délégation est particulièrement importante.

Le contenu du dossier d'inscription

Le dossier d'inscription doit apporter le maximum de preuves de cette expérience. Le candidat peut donc s'appuyer sur :

  • l'organigramme de l'entreprise avec le niveau hiérarchique ;

  • les attestations des anciens dirigeants, des collègues.

La préparation de ce dossier est primordiale et nécessite d'y consacrer un temps non négligeable qui varie en fonction des situations (de deux mois environ à temps plein pour un demandeur d'emploi à six mois pour une personne en poste).

Ce sont 15 années d'expérience qu'il faut reconstituer en rassemblant le maximum de pièces, de témoignages et d'attestations (collègues, dirigeants voire même commissaires aux comptes) en faisant systématiquement ressortir les éléments pertinents.

Le descriptif doit être clair, concis et surtout bien documenté.

Enfin, la profession d'expert-comptable étant une profession libérale, la déontologie a également son importance et certaines notions telles que l'indépendance doivent ressortir des éléments du dossier.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.