CEGID

Comptabilisation des frais de voiture et de déplacement

1 réponse
982 lectures
Ecrit le : 03/02/2016 18:52 par Jbus51

Bonjour,

je suis ressortissant Suisse installé en France depuis le 1.1.2015. J'ai eu une entreprise individuelle en Suisse pendant 25 ans dans le domaine de la publicité (achat-vente). Comme je suis à 2 ans de la retraite mais que j'ai encore 2 ou 3 clients actifs en Suisse, j'ai ouvert une entreprise individuelle au 1.1.2015 (réel simplifié) en France. Ceci dans le but de conserver un minimum de revenu en attendant de toucher une rente.

Mon chiffre d'affaire n'a bien entendu plus rien à voir avec celui que j'avais en Suisse. C'était prévu.

Comme les charges sont très élevées en France, j'aimerais me passer d'un expert comptable. Car, entre les charges sociales et les frais de comptabilité il ne me restera plus grand chose comme bénéfice.

J'ai donc utilisé mon logiciel (Crésus) Suisse en changeant quelque peu le plan comptable et en incorporant les taux TVA appliquées en France.

J'en suis au bouclement de l'exercice 2015 et ai quelques questions encore sans réponse.

J'utilise mon véhicule privé à env. 30'% pour l'entreprise. J'ai donc comptabilisé toutes les factures relatives au véhicule à 30% TTC. TVA à récupérer donc aussi à 30%. Pour ce qui est de l'essence. J'ai gardé tous les tickets de mes déplacements professionnels et les ai comptabilisés à 100%. J'ai entendu dire qu'il fallait les comptabiliser à 50% est-ce exact ?

Y a-t-il d'autres frais qui sont à comptabiliser à 50% ?

Quelqu'un peut-il me donner des "tuyaux" par rapport à la comptabilité en France ?

Peut-être même que quelqu'un est dans mon cas. C'est à dire Suisse établi en France.

Un grand merci d'avance pour votre aide !

Cordialement

Re: Comptabilisation des frais de voiture et de déplacement

Ecrit le : 05/02/2016 09:04 par Mozo

Bonjour

  • si vous utilisez votre véhicule personnel, vous pouvez utiliser le barème kilométrique si vous êtes en EI BNC ou en EURL, qui se révèle en général plus avantageux. Sinon, dans tous les autres cas, vous êtes forcément en frais réels.

Pour justifier les indemnités kilométriques, il faut :

  • tenir un registre avec le détail des km pro parcourus
  • garder une copie de la carte grise (si on revend le véhicule)
  • garder les factures d'entretien et/ou contrôle technique (avec indication du nombre de kilomètre figurant au compteur).

Note 2 Lorsque le véhicule appartient au chef d'entreprise et n'est pas inscrit à l'actif de l'entreprise, celle-ci peut comprendre dans ses charges d'exploitation la quote-part des frais afférente à l'utilisation professionnelle de ce véhicule : prime d'assurance, frais d'entretien et de réparations, carburant.

Note 3 Si inscription du véhicule à l'actif professionnel de l'entreprise, il est possible de déduire l'ensemble des frais y compris les amortissements et intérêts d'emprunt

Note 4 Le plafond de déduction de l'amortissement des véhicules de tourisme dont le taux d'émission de dioxyde de carbone (CO2) est supérieur à 200 gr/km est réduit de 18 300 € à 9 900 €.

Source : Ici

Cordialement

Christian

Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
Quickbooks