Comment se comporte le marché du travail pendant la crise sanitaire ?

Offres d'emploi et demandes de chômage partiel en hausse
Article écrit par (358 articles)
Modifié le
698 lectures

La Dares publie régulièrement, avec la collaboration de la Délégation générale à l'emploi et à la formation et Pôle emploi, un suivi du marché du travail pendant ces semaines de confinement. Nous avons également relevé des informations grâce à HelloWork et ExclusiveRH.

Moins d'offres d'emploi mais une tendance à la hausse

En mettant de côté le chômage partiel traité ci-dessous, le marché des offres d'emploi a connu un sacré coup avec l'arrivée de la crise sanitaire et du confinement.

La Dares constate que le niveau des offres d'emploi remonte depuis la semaine du 10 au 16 avril. Nous sommes bien loin du niveau d'avant confinement mais cette tendance est positive pour la suite et pour la préparation du déconfinement.

« Ce redressement est essentiellement tiré par le domaine médical et dans une moindre mesure par une augmentation des offres d'emploi à destination des cadres, notamment ceux de l'informatique ».

Suivi hebdomadaire des offres d'emploi en ligne
Nombre d'offres postées en ligne
(indic 100, semaine du 9 au 15 mats, avant confinement)

Suivi hebdomadaire des offres d'emploi en ligne

source
: étude Dares 21 avril 2020

 

Hellowork, quant à eux, ont constaté une baisse de 14% des mises en ligne d'offres d'emploi sur les deux dernières semaines de mars 2020 en comparaison à 2019.

Sur le site ExclusiveRH, nous pouvons reprendre une déclaration de David Beaurepaire, directeur délégué de HelloWork : « L'activité économique est au ralenti depuis le début du confinement, c'est aussi évidemment le cas des recrutements. Cependant après une première phase de sidération et d'organisation au cours des deux premières semaines de confinement (S12 et S13), nous constatons le retour de certaines entreprises notamment les secteurs prioritaires avec des besoins urgents et nombreux partout en France. A contrario d'autres secteurs d'activité sont à l'arrêt ou en fort ralentissement. Cependant leurs projets de recrutement ne sont, pour le moment dans leur grande majorité, que repoussés et peu sont annulés »

 

10,2 millions de salariés en chômage partiel au 21 avril 2020

Le nombre de dossiers a augmenté de 13% par rapport au 14 avril 2020 pour atteindre 1 050 000 demandes d'autorisation préalable de mise en activité partielle.

Ces dossiers concernent 10,2 millions de salariés au 21 avril, soit une hausse de 1,3 million en une semaine.

« En termes de secteur d'activité, l'activité partielle est principalement demandée par des établissements du commerce et de la réparation automobile (23%), des activités de services spécialisés, scientifiques et techniques (13,9%), de la construction (13,7%) et de l'hébergement et de la restauration (13,5%) ».

Les activités financières et d'assurance sont concernées par le chômage partiel à hauteur de 2,6%.

Répartition du nombre de salariés concernés et du volume d'heures d'activité partielle pour motif coronavirus, par taille d'établissement

Taille de l'établissementSalariés concernés
Moins de 20 salariés38%
Entre 20 et 49 salariés19%
Entre 50 et 249 salariés26%
Entre 250 et 499 salariés7%
Entre 500 et 999 salariés5%
1000 salariés ou plus5%
source : étude Dares 21 avril 2020


57% des salariés faisant l'objet d'une demande d'activité partielle depuis le 1er mars travaillent dans des établissements de moins de 50 salariés
, ces établissements représentant 51% de l'emploi salarié privé.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Twitter   Facebook   Linkedin