*Comment les 5000 collaborateurs du réseau In Extenso gèrent la crise sanitaire ?
CEGID

Comment les 5000 collaborateurs du réseau In Extenso gèrent la crise sanitaire ?

« La crise sanitaire a un effet d'accélérateur sur la migration des clients vers la dématérialisation »
Article écrit par Schmidt Sandra sur Twitter Schmidt Sandra sur LinkedIn (1620 articles)
Modifié le
1 271 lectures

Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux cabinets d'expertise comptable ont opté pour le télétravail. C'est aussi le cas du réseau de cabinets indépendants In Extenso qui a « fermé ses 250 sites à travers la France avec pour objectif principal de protéger ses collaborateurs ».

Témoignage d'Antoine de Riedmatten, président du Directoire chez In Extenso.

Les collaborateurs du réseau sont en télétravail mais pas en activité partielle, sauf exception. « 65% d'entre eux travaillent avec leur ordinateur portable, les autres, ont pu récupérer leurs ordinateurs de bureau ».

Tous utilisent les outils de visioconférence pour communiquer entre eux ou avec les clients et s'appuient sur les outils de production full web, comme s'ils étaient au bureau.

« En temps normal, seuls 7% de nos collaborateurs sont en télétravail. Avec la crise sanitaire, ils le sont tous. Nous avons donc redimensionné notre VPN (ndlr : réseau privé virtuel) pour permettre la gestion d'un gros volume en télétravail » témoigne Antoine de Riedmatten.

 

Le confinement impacte-t-il la récupération des pièces comptables ?

Nous avons une particularité, chez In Extenso, avec notre portail full web dont le déploiement était en cours.

La crise sanitaire aura eu un effet d'accélérateur. Jusqu'au mois de mars, 600 clients y adhèrent tous les mois en moyenne.

Depuis le début du confinement, ce sont 3 000 clients qui ont migré sur le portail pour ne plus avoir à déposer les documents ou les envoyer. Ce portail nous permet d'avancer sur les dossiers.

C'est aussi une réponse pour le client qui a besoin de demander les aides qui s'offrent à lui.

 

Avez-vous envisagé de mettre une partie de vos collaborateurs en télétravail ?

Dans le groupe In Extenso, nous ne faisons pas que de l'expertise comptable. C'est pour cette raison que la problématique de la mise en activité partielle de certains collaborateurs a été envisagée.

C'est le cas des activités de création d'entreprises par exemple.

En expertise comptable, il y a une forte augmentation sur la paie et le social. Les services comptables parfois bloqués par manque de pièces peuvent aider les services de conseil social et paie.

Ils interviennent pour soutenir leurs collègues pour les éléments les moins techniques.

Nous discutons aussi avec nos collaborateurs pour l'utilisation des jours de congés et de réduction du temps de travail.

En cas de reprise, il s'agira de ne pas être bloqué par les collaborateurs en congés. Nous travaillons équipe par équipe pour qu'une rotation s'opère pour tenir la période.


Avez-vous constaté des rejets au titre de l'activité partielle pour vos collaborateurs ou clients en télétravail ?

La réponse à la question est positive pour les premières demandes mais la position de l'administration a évolué avec le temps.

Les demandes d'activité partielle en nombre ont permis d'acquérir une expérience qui facilite la justification de la mise en activité partielle et donc les acceptations.

Les dossiers sont moins susceptibles d'être mis en cause du fait de la courbe d'apprentissage des deux côtés, celui des collaborateurs et au niveau des DIRECCTE.

 

Où en êtes-vous dans l'établissement des fiches de paie des salariés en activité partielle ?

Sur l'établissement des fiches de paie, nous avons fait le choix d'attendre. Les clients demandent à verser des acomptes ou à attendre la réponse au titre de l'activité partielle.

Nous avons choisi de consacrer du temps à mieux documenter la demande pour augmenter les chances d'acceptation des dossiers.

Les fiches de paie seront faites dans un second temps même si les variables de paie ont déjà été réclamées au client pour prendre de l'avance sur leur établissement.

Seules les questions techniques sont alors traitées au dernier moment.

 

Vous avez mis en place un numéro vert destiné à vos collaborateurs au sein de votre cabinet ? Dans quel but ?

Nous avons mis en place une ligne psychologique pour permettre aux collaborateurs isolés par le télétravail, d'obtenir un soutien le cas échéant.

C'est tout nouveau mais le numéro a été lancé au niveau national pour avoir des statistiques anonymes. Il est une réponse aux obligations de l'employeur en cas de télétravail.

 

Que pensez-vous des demandes de report de la date limite de dépôt des liasses fiscales, allez-vous les utiliser ?

Notre objectif est de faire en sorte que les bilans sortent le plus vite possible pour différentes raisons.

D'abord, parce que les clients en ont besoin. Il s'agit de leur permettre d'obtenir leurs prêts bancaires et de faciliter la construction d'un prévisionnel.

La troisième raison concerne les équipes qui partiront plus facilement en vacances cet été.

C'est très bien d'avoir un délai mais il serait plus judicieux d'avoir rapidement une date de fin de confinement. Il s'agit de s'organiser pour la reprise d'activité.

Le prolongement tous les 15 jours à la veille de la fin de la première période ne facilite pas cette organisation dans les entreprises.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

AMPLI MUTUELLE