CEGID

Comment le groupe Conseil Union évalue les performances extra-financières de ses clients ?

67% des dirigeants de PME-ETI considèrent la RSE comme un enjeu
Article écrit par
Modifié le
1 069 lectures

Le monde de transparence dans lequel nous vivons, incite les entreprises à communiquer, non plus sur leurs seules informations financières, mais aussi leurs données extra-financières.

Ces informations sont notamment demandées par les partenaires financiers, investisseurs, les clients grands comptes et autres parties prenantes. Ces derniers attendent en effet de savoir si l'entreprise respectent certaines règles éthiques ou RSE.

« La profession a 5 ans pour prendre le virage, elle est à un tournant, notamment concernant le conseil : de nouveaux outils digitaux ou de nouveaux produits à la périphérie de nos métiers émergent » souligne Romuald Garnier, l'un des associés et directeur général du cabinet groupe Conseil Union.

Le Groupe Conseil Union, membre de Kreston International, est un cabinet d'audit et d'expertise comptable francilien fondé en 1964 opérant pour les PME-ETI, il compte aujourd'hui une cinquantaine de collaborateurs.

A l'intérieur de ce groupe, ses activités se composent à 80% environ de missions de révision-conseil, de commissariat aux comptes et de diverses natures (fusions-acquisitions, restructurations, informatique et organisation-contrôle de gestion, recherche de fraudes...) avec une vision novatrice mise au service de la qualité, du talent des hommes, des méthodologies, des outils et des informations produites, mais aussi des conseils donnés.

« Aujourd'hui les entrepreneurs attendent d'autres choses de l'expert-comptable, notamment une communication plus fluide, interactive et dématérialisée. Par exemple, avoir accès à sa comptabilité en temps réel, consultable à distance, ou des indicateurs extra-financiers pour mesurer et valoriser ses contributions sociétales » précise Romuald Garnier.

 

Les indicateurs extra-financiers, les nouveaux outils de pilotage et de gestion de l'entreprise

Inscrire les défis environnementaux et sociaux au c½ur même de l'économie, c'est le sens de l'histoire et une tendance sociétale de fond. En France notamment, la récente loi PACTE a réécrit l'article du Code civil définissant l'objet social de l'entreprise. Désormais, une entreprise, outre son objectif financier, doit être gérée « en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité ».

Mais comment faire en sorte que les entreprises appréhendent, notamment les PME-TPE dans leur fonctionnement même, ces enjeux écologiques et sociaux ? L'une des solutions est de mesurer et d'évaluer les contributions sociétales des entreprises, c'est-à-dire faire parler l'économique au profit de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Que ce soit par la mise en place d'indicateurs extra-financiers, de tableaux de bord, d'une comptabilité environnementale et sociale, l'expert-comptable est le plus à même d'accompagner les entreprises dans leurs transformations, leurs mutations, leurs innovations, tout en alliant décisions stratégiques, comptables et éclairages extra-financiers.

 

La valeur créée par la RSE se mesure avec ABCSR

Selon Bpifrance (Le Lab 2017) 67% des dirigeants de PME-ETI considèrent la RSE comme un enjeu de compétitivité, de performance globale et durable pour l'entreprise. Mais comment mesurer cette performance ? C'est tout l'intérêt de la solution innovante proposée par ABCSR : un moteur de calcul innovant, utilisant le « Big data », qui croise les données financières de l'entreprise et les bases statistiques nationales et internationales pour en délivrer les indicateurs clés et une notation associée, via une plateforme web.

« La valeur ajoutée de la solution ABCSR est d'avoir réussi à matérialiser de façon concrète et utile nos contributions sociétales en indicateurs pertinents et tangibles » synthétise Christophe Lambert, Président de TDV Industries et client de la start-up depuis 2017.

Plus de 5 000 données issues d'études internationales ont ainsi été épluchées, analysées et rapprochées des données économiques compatibles, issues de la comptabilité générale des entreprises. Résultat : 24 agrégats d'indicateurs clés identifiés, une nomenclature standardisée créée et des algorithmes développés pour faciliter l'accès à la donnée via la plateforme web.

« Les indicateurs RSE et la notation extra-financière générés permettent de créer des liens durables avec les parties prenantes de l'entreprise car ils sont fondés sur des résultats RSE tangibles, mesurables et donc communicants » précise Jérôme Verdiell, Directeur-Associé d'ABCSR.

ABCSR
www.abcsr-performance.com

ABCSR sur Twitter ABCSR sur LinkedIn

Twitter   Facebook   Linkedin

MASTER FEC