RECEIPT BANK

Collaborateur difficile : comment le recadrer ?

Article écrit par (290 articles)
Modifié le
14 427 lectures
Comment gérer un collaborateur difficile ?

Gérer les collaborateurs difficiles en entreprise n'est pas chose facile. Le manager n'est pas là pour modifier les personnalités des personnes avec qui il travaille. Mais celles qui sont néfastes pour l'avancement du service ou de la société doivent être recadrées. Quels sont ces profils ? Quelles sont les conséquences de ces collaborateurs compliqués ? Comment y remédier ?

Recadrer un collaborateur : les principaux profils



Le collaborateur cool

Le collaborateur un peu rêveur, cool, tranquille possède les caractéristiques suivantes :

Décalé, familier avec les clients et les fournisseurs par son attitude et son langage, oublie tout ce qu'on lui apprend, n'est pas attentif, fait des erreurs d'inattention, pas sérieux dans les procédures, en retard,...

Le collaborateur qui sait tout

Le collaborateur qui est très intelligent ou qui pense tout savoir réagit selon les manières suivantes :

Impoli, impatient, s'énerve que les autres ne sont pas à son niveau, n'écoute pas les conseils, ne tient pas compte des ordres, pense qu'il est tout seul à tenir le service, ne s'intéresse pas aux collègues,...

Le collaborateur anxieux

Le collaborateur angoissé se reconnaît par ceci :

Tout est compliqué, toujours nerveux, se fait une montagne de tout, négatif, soucis démesurés, son angoisse est palpable, peut déteindre sur l'ambiance, tendance à rendre les collaborateurs et les managers anxieux,...

 

Recadrer un collaborateur : les principales situations

Les principales raisons qui déterminent qu'un collaborateur est à recadrer sont le manque de résultats et un comportement inadapté.

Manque de résultats

Le manque de résultat est la conséquence des faits suivants :

  • mauvaise qualité de travail ;
  • quantité insuffisante de travail ;
  • difficulté à travailler en équipe ;
  • erreurs fréquentes ;
  • travail bâclé.

Comportements inadaptés

Les comportements inadéquats d'un collaborateur difficile sont les suivants :

  • retards répétés ;
  • absences répétées non validées ;
  • attitude méchante ;
  • cherche le conflit ;
  • alcool ou drogue.

 

Recadrer un collaborateur : comment procéder ?

Remettre en place un collaborateur difficile ou qui rend les choses compliquées pour avancer vers le même objectif n'est pas chose aisée. Voici quelques conseils pour y arriver.

Ne pas laisser la situation se détériorer

Lorsqu'il est nécessaire, il est préférable d'effectuer un entretien de recadrage très rapidement afin de trouver des solutions. Le recadrage est nécessaire lorsque le collaborateur sort du chemin, notamment lorsque ce dernier est moins performant, moins efficace et offre un travail beaucoup moins satisfaisant.

Ne pas réagir à chaud

Sauf si la situation l'impose. Auquel cas, il est nécessaire d'appliquer quelques règles de base tels que la respiration, les faits relatés de manière objective et l'implication du salarié pour lui faire comprendre quels sont les règles du jeu. Convoquer le collaborateur à un entretien pour rétablir les règles de fonctionnement est la base mise en place lors de cet entretien avec le manager. Le but de ce rendez-vous consisterait à faire le point, ne pas s'énerver et faire en sorte que tout se passe mieux par la suite.

Pratiquer l'écoute active

Lors de tout entretien de recadrage d'un collaborateur, il ne s'agit pas de lui demander de se justifier, mais qu'il puisse expliquer ce qu'il vit, ce qui se passe pour lui. Utiliser le «comment » plutôt que le « pourquoi » sert à comprendre plutôt que de juger. Écouter calmement ses arguments en restant le plus factuel possible permet une prise en compte de ce qu'il ressent. Une fois que le salarié est informé de ce qui peut lui être reproché, le manager doit prendre le temps de l'écouter et de le laisser s'exprimer.

Faire appel au service des ressources humaines

Si le manager n'a pas le savoir faire pour remédier à la situation, il peut faire appel aux RH pour mettre en place un plan d'actions qu'il faut faire valider par le collaborateur. Par la suite, le manager doit réfléchir aux mauvaises habitudes du collaborateur pour en tirer profit et modifier les choses en fonction de son comportement.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Twitter   Facebook   Linkedin

CEGID