Clôtures 2021 : les conseils de Damien Dreux, vice-président du CSOEC

Article écrit par (106 articles)
Modifié le
737 lectures

A quelques semaines du début de la période fiscale 2022, Damien Dreux, vice-président du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables, rappelle les principaux points d'attention et opportunités à ne pas oublier.

Mesurer les impacts de la crise sanitaire

Incontournable lors de l'établissement des comptes 2020, la crise sanitaire le sera toujours au moment des clôtures 2021. Pour Damien Dreux, il est donc indispensable de « mesurer ses impacts directs et indirects, et notamment de faire ressortir dans les comptes les dettes liées au covid ». Une attention toute particulière doit ainsi être apportée au traitement du prêt garanti par l'État (PGE). Le calcul du résultat fiscal devra également être réalisé avec soin, plusieurs aides exceptionnelles versées en 2021 restant imposables. 

 

Profiter de l'aménagement du carry-back et de la réévaluation libre

Le carry-back, ou report en arrière des déficits, peut désormais être appliqué à 3 exercices. Il peut donc représenter un coup de pouce significatif aux entreprises dans des situations bien précises. De même, le dispositif de réévaluation libre, assoupli, doit être envisagé avant de clôturer les bilans, en tenant compte de son impact sur la présentation des comptes et sur la fiscalité de l'entreprise.

 

Découvrez les conseils de Damien Dreux pour la période fiscale 2022 dans l'interview vidéo ci-dessous et dans le livre blanc publié par Francis Lefebvre Formation : « Les enjeux de la clôture comptable 2021 ».