Editions Foucher

Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

8 réponses
9 289 lectures
Ecrit le : 29/04/2006 21:27 par Cdb
Bonjour,
Je suis actuellement en TS et j'envisage de préparer un DPECF.
A priori, je suis pris en Prepa DPECF dans un lycee mais j'ai aussi contacté des écoles privées qui m'ont été vivement recommandées telles que l'ENOES et l'INES.
Pourriez-vous me guider dans mes choix ?
Merci d'avance

Re: Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

Ecrit le : 30/04/2006 15:38 par Patrick
Je te conseille très sérieusement de choisir la prépa DPECF publique. Ce n'est pas que l'ENOES ou INES soient de mauvaises écoles, bien au contraire elles ont une excellente côte et les étudiants sur ce Forum les recommandent.

Cela dit, les prépas publiques sont généralement excellentes, les professeurs tous agrégés et chevronnés sont très soigneusement selectionnés et très sont très motivés.

En gros, tu vas avoir des cours semblables ( les professeurs des écoles privées citées sont souvent aussi enseignants en prépa publiques..) et surtout les cours seront gratuits...

L' ENOES ou l'INES c'est pas loin de 5000€ par an sur 4 ans : fais le calcul...

Patrick

--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.

Re: Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

Ecrit le : 02/05/2006 18:44 par Cdb
Merci beaucoup pour ta réponse.
Concernant les prépas, j'ai demandé le lycee Le Rebours (13e), Le lycee Balzac (17e) et le lycee de Sevres (Sevres - 92).
L'un est prive, les deux autres publics mais comme le lycée privé est sous contrat, les prix sont beaucoup plus raisonnables (environ 1500 euros, et pas 5000...).
Y a -t-il une côte des prépas DPECF comme il y en a une pour les autres prépas ? (j'ai cherché dans le forum, mais je n'ai pas trouve...)
Merci d'avance de ton aide
Cordialement
cdb

Re: Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

Ecrit le : 02/05/2006 21:06 par Patrick
Disons que sur Paris, Bessières ( ENC) à une côte au dessus du lot, pour les autres je ne sais pas.

Patrick

--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.

Re: Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

Ecrit le : 02/05/2006 22:49 par Lj4
Bonsoir,

Je confirme les propos de Patrick. Lorsque j'étais à Bessières en prépa au DECS (c'était en 1984 - 1985 !), c'était la meilleure prépa sur la région parisienne. Sur ma promo, même si je n'ai pas de stat précise, je peux dire qu'une proportion significative d'étudiant est devenue expert comptable.
Actuellement, je crois que la réputation est équivalente.

De plus, payer cher pour une formation est intéressant si on obtient un plus. Ce n'est pas le cas pour le DECF et DESCF, sauf à avoir l'assurance de la réussite.

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online

Re: Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

Ecrit le : 02/05/2006 23:17 par Funkel
Citation : Cdb @ 02.05.2006 à 18:44
Merci beaucoup pour ta réponse.
Concernant les prépas, j'ai demandé le lycee Le Rebours (13e), Le lycee Balzac (17e) et le lycee de Sevres (Sevres - 92).
L'un est prive, les deux autres publics mais comme le lycée privé est sous contrat, les prix sont beaucoup plus raisonnables (environ 1500 euros, et pas 5000...).
Y a -t-il une côte des prépas DPECF comme il y en a une pour les autres prépas ? (j'ai cherché dans le forum, mais je n'ai pas trouve...)
Merci d'avance de ton aide
Cordialement
cdb

Salut cdb,
La seule cote qui a de la valeur, c'est celle des taux de réussite obtenu au DPECF par l'école et à ce jeux là, l'INES est au dessus des autres (94% en 2005), donc plus chère ...
Comme tout, la qualité a un prix. Moi aussi j'étais pris à Honoré de Balzac, mais j'ai choisi le plan le plus sûr : des enseignants de grande qualité, des nombreux stages, des cours d'anglais chaque année, un encadrement réel et des relations importantes avec les entreprises (propositions d'embauche ou possibilité d'effectuer sa formation en alternance).
D'après Patrick, il n'y a aucune différence entre les écoles publiques et privées, sinon le prix ...
c'est un peu facile !

Re: Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

Ecrit le : 03/05/2006 10:42 par Lj4
Bonjour,

Je vois que le débat public / privé est encore actif même pour des diplomes d'Etat.

Je voudrais tout d'abord rappeler qu'un taux de réussite antérieur ne faite pas la réussite de chacun.

De plus, j'ai le souvenir d'écoles privées se lançant dans le filon de la prépa au DECF (car c'est devenu il y a quelques années rentable que de proposer cette formation), sans pour autant les professeurs suffisamment qualifiés pour enseigner (je connais des experts comptables qui ont été contactés pour enseigner alors qu'il n'avait aucune connaissance en pedagogie, mais l'école voulait proposer dans son panel d'enseignants des experts comptables).

Payer n'est utile que si un service est apporté. Dans le cas du DECF, les seuls services supplémentaires justifiant de payer que je vois sont :

- un différentiel de réussite avec les autres très significatifs (j'insiste sur le TRES, car je pense que c'est d'abord le travail de l'étudiant qui fera sa réussite et non pas le taux de réussite antérieur),

- des professeurs à la fois enseignants et experts comptables avec des expériences de terrain très fortes,

- et éventuellement (ou obligatoirement ?) un lien avec les cabinets recruteurs.

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online

Re: Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

Ecrit le : 03/05/2006 11:06 par Maxime soulignac
Je suis parfaitement d'accord avec LJ4.

Personnellement je n'étais pas intervenu dans la discussion car je voyais une fois de plus en filigranne le débat (toujours puérile) sur la suprémacie pubic / privé se dessiner.
Cependant je souhaite souligner comme l'a très bien signalé LJ4 le fait que les taux de réussite ne sont que des chiffres. Le taux de réussite d'une année ne pourra jamais être reproduit car il est le résultat de la rencontre à un instant T de professeurs avec des étudiants ayant une certaine motivation. Mais rien n'assure que les étudiants auront la même envie, ou le même niveau les années suivantes. Rien ne dit que le message des professeurs sera perçu de la même manière, que leurs cours seront d'aussi bonne qualité....
Car au fond la réussite tient à beaucoup de facteur qui ne sont pas reproductibles et surtout pas mesurables !

Je pense comme LJ4 que le prix des formations privées devraient se justifier par une valeur ajoutée particulière qui n'est pas toujours évidente.
Personnellement je suis issu du pubic, et dans mon département, aucune formation n'est meilleure que celle dont je suis issu. Je ne cherche pas à me vanter à tout prix, mais juste à essayer de montrer qu'il faut aller au delà des idées toutes faîtes. Le privé n'est pas mieux que le public juste parce qu'on paye et que donc on a l'assurance d'avoir la meilleure formation.

Enfin, j'aimerais savoir ce que cela peut apporter de connaître le classement des écoles, qu'elles soient publiques ou privées. Quelle peut bien etre l'importance de savoir que l'on est dans l'école la plus réputée ?
Car au fond la réputation repose sur quoi ? Sur des éléments bien souvent irrationnels. Et quand bien même elle repose sur des chiffres, comme les taux de réussite, est ce vraiment un gage de qualité ? La qualité d'une formation peut elle vraiment ne se mesurer qu'avec des chiffres, des taux de réussite ? En tant qu'hommes du chiffre, nous devrions tous savoir que les chiffres ne reflètent qu'une image parmi plein d'autres, donc attention à leur lecture.

Cordialement.

--------------------
Expert-comptable à Rouen.

Re: Choix entre Prepa DPECF en lycee et école privée ENOES/INES

Ecrit le : 03/05/2006 11:36 par Patrick
Je suis tout à fait d'accord avec les deux dernières interventions de LJ4 et de Maxime SOULIGNAC.

Pour compléter quelque peu, je crois qu'il faut rappeler ( comme le fait d'ailleurs LJ4) qu'il s'est développé dans les années 1980 un marché juteux de la formation comptable principalement du fait que les préparations publiques au DPECF/DECF n'existaient pas. Il y avait, à l'époque, un soit disant Eldorado pour les comptables. Je me souviens d'un article du Nouvel Observateur qui titrait " les rois du marché sont les titulaires du fameux DECS " ( remarque: le DECS était l'ancêtre du DECF, il valait en gros 9 UV de la filière actuelle).

Aujourd'hui, le moins que l'on puisse dire c'est que les choses ne sont plus les mêmes, par contre, ces écoles-champignons de la formation de gestion survivent, tant bien que mal...

C'est pour cela, qu' à mon avis, il faut conseiller des valeurs sûres.

Je rappelle tout de même que dans les prépa publiques, les professeurs ( dont je n'ai pas la chance de faire partie) sont sélectionnés, contrôlés par l'Inspection Générale de l'Education Nationale, et que contrairement au secteur privée ou bien souvent l'affaire est entendu si l'on se met d'accord sur un tarif horaire, les places sont extrêmement difficiles à obtenir...

Bien entendu, cela sera toujours l'étudiant qui sera responsable de son échec ou de son succès, mais si ( sur Paris) on a tous connu des écoles franchement nulles, je n'ai jamais sentendu d'une préparation publique qui serait défaillante de par son équipe pédagogique; si c'était le cas, le Ministère remèderait vite au problème...

Patrick


--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
Quickbooks