RECEIPT BANK

CHO ou Chief Happiness Officer : le métier à la mode ou vrai métier

Article écrit par (156 articles)
Modifié le
1 699 lectures
CHO : ne peut pas qui veut !

Le métier du Chief Happiness Officer est de plus en plus intégré dans les entreprises. Son petit diminutif ? CHO !

Vous risquez d'entendre parler de ce métier ou alors vous le voyez déjà de partout. Est-ce un effet de mode ? Qui peut pratiquer ce métier ?

Nous l'avons déjà évoqué dans un article sur Compta Online qui décrivait à quoi correspond ce métier, quelles sont les missions du CHO ainsi que ses qualités requises pour répondre à son cahier des charges.

 

Le CHO, effet de mode ou vrai métier ?

La question est de savoir s'il s'agit d'un métier à la mode et un phénomène qui ne durera pas ou s'il s'agit d'un vrai métier. Certains parlent d'un rôle d'animation et analysent le CHO comme étant un poste dont les entreprises peuvent se passer.

Toutefois, le nombre d'offres de poste de CHO a bondi de 10% ces dernières années. Même s'il reste encore très faible en nombre comparativement aux offres d'emploi totales. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à intégrer ces Happiness Manager à l'instar de Google, Airbnb, Décathlon ou Kiabi.

Effet de mode ou vrai métier ? A chacun de choisir et déterminer ce qui lui semble juste. Ou l'avenir le dira si l'effet médiatique est plus fort que le métier en lui-même.

 

Le CHO, partagé entre plusieurs métiers

Il est difficile de qualifier le métier car chaque entreprise recherche des missions différentes et selon le service dans lequel le CHO évoluera. La majorité des postes proposés sont liés aux fonctions d'office manager, assistant de direction, voire aux services généraux. Les missions se limitent alors aux tâches administratives.

Dans d'autres cas, la responsabilité du bonheur au travail est confiée aux services marketing et communication.

Les responsables des ressources humaines peuvent également se voir allouer les tâches du CHO, lui donnant donc une importance dans le développement des talents internes.

Dans certaines offres d'emploi, le rôle de Chief Happiness Officer est attribué au stagiaire. Ce qui ne doit pas être évident à mettre en place en ne connaissant pas les collaborateurs ni les lacunes de l'entreprise dans ce secteur.

 

Le CHO, une infographie explicative

Voici une infographie qui, il nous semble, représente d'une manière synthétique et complète le Chief Happiness Officer.

Le profil type ? Une femme de plus de 35 ans ayant plus de 9 ans d'expérience professionnelle, possédant de nombreuses qualités et travaillant, pour les ¾ d'entre elles, dans une TPE.


Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise

Twitter   Facebook   Google Plus   Linkedin

LOOP