Le rendez-vous de bilan est arrivé, et votre expert-comptable vous parle de l'excellence de vos capitaux propres.

Vous hochez de la tête pour dire que vous êtes d'accord, mais au final savez-vous réellement ce que sont les capitaux propres de votre entreprise ?

 

Savez-vous situer vos capitaux propres dans les états financiers transmis par votre expert-comptable ?

Les capitaux propres se situent en haut du passif de votre bilan, feuillet 2051 pour les intimes.

 

Savez-vous définir rapidement ce que ce sont les capitaux propres ?

De manière synthétique, les capitaux propres sont composés la somme :

  • Du capital : montant des fonds numéraire et en nature que vous avez apportés à l'origine.

  • Des réserves légales et facultatives. Les réserves facultatives correspondent à la somme des résultats des exercices précédents qui n'ont jamais fait l'objet d'une distribution (sous forme de dividendes par exemple).

  • Du report à nouveau, qui correspond aux résultats des exercices précédents qui n'ont pas été imputé sur les réserves.

  • Du résultat net de l'exercice. Et magie de la partie double, il s'agit du même résultat qui apparaît tout en bas du compte de résultat, vous pouvez vérifier !

 

Finalement, cela sert à quoi les capitaux propres ?

C'est une grande question!

Des capitaux propres importants ne sont pas nécessairement un gage de rentabilité. Néanmoins, il constitue un matelas financier pour les créanciers.
En effet, lorsque les dettes de l'entreprise deviennent supérieures aux actifs détenues par l'entreprise, les capitaux propres assureront le paiement de créanciers de l'entité.

 

Et les dividendes dans tout ça ?

Des capitaux propres conséquents permettent distribuer des dividendes même en l'absence d'un résultat bénéficiaire. En effet, les capitaux propres contiennent les résultats cumulés et non distribués des années antérieurs.

En revanche, le corollaire est la problématique des capitaux propres négatifs.

 

Mes capitaux propres sont négatifs, est-ce grave M. l'expert ?

Le premier signe d'alerte pour les professionnels du chiffre est la « perte de la moitié du capital », en effet lorsque les capitaux propres deviennent inférieurs à la moitié du capital social, des contraintes juridiques apparaissent.

Sans rentrer dans le détail, il convient de s'interroger sur les raisons qui ont amené l'entreprise à avoir des capitaux propres négatifs.

Vis-à-vis des tiers, c'est un mauvais signal et votre expert-comptable vous expliquera les différentes manières d'y remédier.