KPMG

Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

17 réponses
23 961 lectures
Ecrit le : 08/10/2005 07:18 par
Bonjour,

Dans une exploitation d'arbres fruitiers dans quel compte doit on enregistrer l'achat des arbres fruitiers et des autres plantes qui produisent les fruits.

les plants les plus chers sont à 15 euros TTC

Est ce des charges ou des immos?

Si ce sont des immobilisations dans quel compte constaté la dépense et sur combien d'année les amortir?

Merci

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 08/10/2005 10:01 par Bibifoc
Question intéressante...

Tant que ces arbres fruitiers servent de façon durable à l'activité et produisent des biens (les fruits) destinés à être vendus ou incorporés dans le cycle de production, ces arbres doivent être immobilisés et faire l'objet d'un amortissement.
Leur faible valeur ne justifie pas qu'ils ne doivent pas être immobilisés !

Mais si ces arbres sont destinés à être vendus, ils doivent faire l'objet d'une charge et comptabilisés en stocks (ce sont alors des marchandises).

D'après mes renseignements, l'amortissement des végétaux n'est pratiqué qu'à partir du moment où ils sont en période de production. Donc avant la dite production, l'arbre fruitier est une immobilisation en cours.

Pour la durée, je ne sais pas...mais on peut imaginer les amortir sur leur durée de vie moyenne d'un arbre fruitier.

--------------------
Titulaire du DECF Ue 1 et Ue 4 du DSCG en préparation pour 2008.

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 08/10/2005 10:11 par Poseidon86
Bonjour,

Il faut aussi voir la question de la croissance de l'arbre : Si c'est un plant, il y a fort peu de chance qu'il produise de suite des fruits. Techniquement l'arbre va avoir une durée de vie largement supérieure au cycle d'exploitation, mais à mon avis, si le plant est immobilisé, il faut qu'il fasse l'objet d'une immo en cours.


--------------------
Cabinet B.D.A. Experts-Conseils
29 Avenue Victor HUGO - B.P. 79
79102 THOUARS CEDEX

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 08/10/2005 21:39 par Gof
Bonjour,

Dans un premier temps, pour une question de vocabulaire, on ne parle de pas d'exploitation d'arbres fruitiers mais de vergers.

Les plantations sont ammortissable sur 15 ou 20 ans à partir de la 3ème feuille. Outre l'acquisition des plants, il faut amortir la MO pour la plantation et la préparation de la terre.

La plantation, afin qu'elle devienne perenne, doit "patienter" 3 ans. Comptablement, vous devez utiliser un compte d'immobilisation en cours (234600) pendant ces 3 années. Ensuite, après confirmation du chef de culture, cette plantation doit être affecté en plantation perenne (246500) et amorti sur 15 ans.

Cordialement

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 08/10/2005 22:21 par Bibifoc
Bonsoir Gof !

C'est quoi ce compte 2465 ? Il n'existe pas de compte 24...

Est ce un compte spécifique du plan comptable des exploitations agricoles ?

Merci de satisfaire ma curiosité...

--------------------
Titulaire du DECF Ue 1 et Ue 4 du DSCG en préparation pour 2008.

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 08/10/2005 22:45 par Matador
Citation : "Gof"

Les plantations sont ammortissable sur 15 ou 20 ans à partir de la 3ème feuille. Outre l'acquisition des plants, il faut amortir la MO pour la plantation et la préparation de la terre


Donc si j'ai bien compris la main d'oeuvre (MO) utilisée, pour la mise en terre de ces arbres fruitiers, fait partie intégrante du coût d'acquisition.

Citation : "Gof"

La plantation, afin qu'elle devienne perenne, doit "patienter" 3 ans. Comptablement, vous devez utiliser un compte d'immobilisation en cours (234600) pendant ces 3 années.


ces arbres fruitiers, lorsqu'ils n'ont pas dépassé l'âge de 3 ans, sont comptabilisés
dans un compte d'immobilisation en cours le 234600.

Compliquons un peu l'histoire :
Un certain nombre d'arbres empoisonnés meurent dans le délai de deux ans.
Que devient alors mon compte 234600. Quelle est l'écriture comptable ?


Citation : "Gof"
Ensuite, après confirmation du chef de culture, cette plantation doit être affecté en plantation perenne (246500) et amorti sur 15 ans.


quel est le type d'amortissement à appliquer, linéaire, dégressif, dérogatoire ?

Autre questions : Un exploitant agricole possède un cheptel de 15 vaches ?
en droit Français, la vache est elle considérée comme une chose ? faut il amortir ces vaches ? si oui quelle est la durée, quel type d'amortissement ?


Merci de vos réponses

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 09/10/2005 09:20 par Gof
Bonjour,

Pour répondre à BIBIFOC, la comptabilité agricole dispose d'un plan comptable spécifique, comme pour les associations. Le plan comptable agricole est très différent du plan comptable général classique. Le compte 234600 c'est le compte des plantations en cours.

Pour répondre à MATADOR, il est bien évident qu'en cas de maladie et par voie de conséquence d'arrachage, la valeur correspondante doit être passée en rebut, que la plantation est plus ou moins de 3 ans.
En ce qui concerne l'amortissement, il s'agit d'un amortissement linéaire. Un arbre ne se déprécie pas plus la 4ème année que la 15ème.
Pour ce qui est du cheptel de vache, il y a des comptes spécifiques en immobilisation. N’ayant pas de dossier d’éleveur, je ne peux en revanche que vous conseillez de consulter le Lefebvre Agriculture.

Cordialement,

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 09/10/2005 13:47 par Matador
Merci à tous

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 16/01/2012 17:29 par Hugoz
Bonjour,

Vous dites "Outre l'acquisition des plants, il faut amortir la MO pour la plantation et la préparation de la terre." Cependant, s'agit-il uniquement de la main d’½uvre salariée ou il peut aussi s'agir du travail de l'exploitant ? Je vous pose cette question car selon la documentation administrative 5E3231 Paragraphe 12 "il n'y a pas lieu de tenir compte, pour apprécier le prix de revient de l'immobilisation créée, de la valeur du travail de l'exploitant ou des aides familiales dont les rémunérations ne sont pas admises en déduction".

En vous remerciant.

Re: Charges ou immobilisations : arbres fuitiers

Ecrit le : 16/01/2012 17:31 par Hugoz
Citation : gof @ 08.10.2005 à 20:39
Bonjour,

Dans un premier temps, pour une question de vocabulaire, on ne parle de pas d'exploitation d'arbres fruitiers mais de vergers.

Les plantations sont ammortissable sur 15 ou 20 ans à partir de la 3ème feuille. Outre l'acquisition des plants, il faut amortir la MO pour la plantation et la préparation de la terre.

La plantation, afin qu'elle devienne perenne, doit "patienter" 3 ans. Comptablement, vous devez utiliser un compte d'immobilisation en cours (234600) pendant ces 3 années. Ensuite, après confirmation du chef de culture, cette plantation doit être affecté en plantation perenne (246500) et amorti sur 15 ans.

Cordialement

Bonjour,

Vous dites "Outre l'acquisition des plants, il faut amortir la MO pour la plantation et la préparation de la terre." Cependant, s'agit-il uniquement de la main d’½uvre salariée ou il peut aussi s'agir du travail de l'exploitant ? Je vous pose cette question car selon la documentation administrative 5E3231 Paragraphe 12 "il n'y a pas lieu de tenir compte, pour apprécier le prix de revient de l'immobilisation créée, de la valeur du travail de l'exploitant ou des aides familiales dont les rémunérations ne sont pas admises en déduction".

En vous remerciant.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
Revue Fiduciaire