Cabinet comptable et alternance : aides et chiffres clés

Article écrit par (1584 articles)
Publié le
Modifié le 04/09/2020
2 737 lectures
Dossier lu 796 111 fois

L'alternance au sein des cabinets d'expertise comptable semble relativement développée puisqu'on dénombre plus de 5 000 apprentis dans les 10 formations les plus représentées.

Un accord a été signé par les partenaires sociaux dans le cadre du dispositif Pro-A et l'avis d'extension a été publié au Journal officiel.

Deux décrets du 24 août 2020 permettent l'entrée en vigueur de l'aide exceptionnelle accordée aux entreprises qui embauchent des alternants.

Dans le secteur de l'expertise comptable, le portrait-robot d'un apprenti est celui d'une femme (55%) de 22 ans (âge moyen). Près de 40% des apprentis ont 22 ou 23 ans et 41% des apprentis préparent un bac+3 ou +4. Le tiers des apprentis se trouve en Île-de-France.

Les employeurs sont essentiellement des employeurs de moins de 50 salariés (les trois quarts). La moitié des apprentis sont employés dans des cabinets d'expertise comptable de moins de 11 salariés.

Les diplômes préparés par la voie de l'apprentissage au sein des cabinets d'expertise comptable

Selon les chiffres de l'Opco Atlas, les deux premiers diplômes préparés en contrat d'apprentissage sont le DCG et le DSCG. A vec 1 909 dossiers traités pour le DCG (30,18%) et 1 429 pour le DSCG (22,59%), ils représentent à eux seuls près de 53% des contrats d'apprentissage conclus par les cabinets d'expertise comptable.

Les diplômes suivants sont le BTS comptabilité et gestion (898 dossiers) et le master CCA (390 dossiers) avec respectivement 14,20% et 6,17% des dossiers.

Les diplômes suivants du bac+2 au bac+5 sont moins représentés au sein des cabinets d'expertise comptable.

Les nouvelles aides pour l'embauche d'alternants

L'embauche d'un apprenti ou d'un jeune salarié en contrat de professionnalisation entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 permet aux employeurs d'obtenir :

  • une aide de 5 000¤ pour les moins de 18 ans ;

  • une aide de 8 000¤ au-delà (jusqu'à moins de 30 ans).

Initialement limité aux apprentis de niveau bac+3 (DCG), le dispositif a été élargi aux alternants de niveau master (DSCG).

L'aide concerne les entreprises de moins de 250 salariés sans conditions. Au-delà de ce seuil, le cabinet d'expertise comptable doit respecter certaines conditions. Parmi ces conditions se trouvent le respect d'un pourcentage minimum de salariés en alternance.

Pour les apprentis en situation de handicap, les aides de l'AGEFIPH, Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées, sont renforcées.

Les primes pour la conclusion de contrats d'apprentissage ou de contrats de professionnalisation passent de 500 à 1 000¤ selon la durée du contrat. Un plafond de 4 000¤ pour un contrat d'apprentissage et de 5 000¤ pour le contrat de professionnalisation est prévu.

Les deux décrets ont été publiés au Journal officiel du 25 août 2020.

Alternance et comptabilité : les spécificités du dispositif Pro-A pour les cabinets d'expertise comptable

C'est le 6 mars 2020 qu'un accord a été signé dans le cadre de la convention collective nationale des cabinets d'experts-comptables et de commissaires aux comptes. Cet accord en cours d'extension concerne le dispositif de reconversion ou promotion par l'alternance, dit Pro-A.

Les salariés en CDI ou CDD et ceux en contrat unique d'insertion des cabinets qui n'ont pas atteint un niveau de qualification suffisant peuvent accéder à ce dispositif. Ils signent alors un avenant à leur contrat de travail.

Il s'agit de leur permettre d'être en alternance entre leur cabinet d'origine et un établissement de formation pour monter en compétences.

La durée de l'alternance est comprise entre six et douze mois mais peut être allongée sous conditions lorsque la nature des qualifications à acquérir l'exige.

Cabinet comptable et alternance : les avantages pour le cabinet

Pour le cabinet d'expertise comptable, l'alternance est un bon moyen de transmettre son savoir-faire. Au-delà de cet aspect, dans le petit cabinet d'expertise comptable, l'alternance peut aussi répondre à une problématique de transmission du cabinet.

Pour le cabinet qui recrute, c'est parfois une forme de pré recrutement. Le jeune en alternance est embauché et formé par le cabinet qui peut tester ses compétences plus longtemps qu'avec une période d'essai classique.

À l'issue du contrat en alternance, une embauche à un poste de collaborateur comptable (BTS ou DCG), voire même à terme en envisageant une évolution vers un poste de chef de missions, est possible.

Une alternance cabinet / école est possible pour la préparation de nombreux diplômes qui dépendent aussi des profils que souhaite intégrer le cabinet.

Les missions de l'alternant en cabinet d'expertise comptable

Le candidat qui n'a pas de diplôme en comptabilité (DCG ou BTS) et aucune expérience peut débuter comme assistant comptable en alternance.S'il peut, au début, être amené à réaliser des missions de saisie, il peut aussi évoluer vers des missions principales plus intéressantes et notamment la gestion de portefeuille clients, simples puis toujours plus complexes (TPE PME).

Chez certains experts-comptables, cette mission de saisie peut avoir totalement disparu au profit d'autres tâches liées aux technologies. Tout dépend ici de la description du poste qui peut être très différente de celle qui aurait été faite dans un service comptabilité.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.