BUT GEA, gestion des entreprises et des administrations

Article écrit par (1732 articles)
Modifié le
2 063 lectures
Dossier lu 10 673 fois

Le DUT GEA est l'un des deux diplômes qui permettaient d'entrer en deuxième année de DCG (diplôme de comptabilité et de gestion). Il disparaît dans sa version actuelle au profit d'un DUT GEA nouvelle formule et d'un BUT GEA, un second diplôme qui sanctionne les 3 années d'études supérieures dans un institut universitaire de technologie.

Si le programme des 3 années d'études et des 24 mentions ou spécialités vient tout juste de paraître, de nombreuses questions restent sans réponses, en particulier celles qui concernent les passerelles avec la filière de l'expertise comptable.

Les bachelors universitaires de technologie complètent les DUT nouvelle formule à partir de la rentrée universitaire de septembre 2021. Les premiers diplômés sortiront respectivement en 2023 et 2024 avec des spécialités ou mentions identiques à celles du précédent diplôme universitaire de technologie que nous connaissons.

Parmi ces spécialités ou mentions se trouvent la gestion des entreprises et des administrations et la gestion administrative et commerciale des organisations. Ces deux spécialités permettent de se familiariser avec la comptabilité.

À l'instar de la spécialité actuelle, seule la mention gestion des entreprises et des administrations permet théoriquement de se spécialiser en comptabilité et de rejoindre la filière de l'expertise comptable. Ces dispenses restent toutefois à confirmer au regard du nouveau programme en vigueur dès la rentrée prochaine pour la 1ère année.

Pour les autres, ceux qui ont déjà commencé leur formation continuent selon l'ancienne formule.

Dans tous les cas, le BUT GEA permet soit une insertion professionnelle dans les domaines de la gestion et de la comptabilité, soit une poursuite d'études en master. Tout dépend ici du projet professionnel du futur titulaire du BUT GEA.

Les 4 parcours de spécialisation du BUT GEA et le programme officiel des 3 années

Quatre parcours sont proposés dans le cadre du BUT gestion des entreprises et des administrations, le nouveau diplôme national des instituts universitaires de technologie. Ce sont les parcours :

  • gestion comptable, fiscale et financière (GC2F) ;
  • contrôle de gestion et pilotage de la performance (CG2P) ;
  • gestion, entrepreneuriat et management d'activités (GEMA) ;
  • gestion et pilotage des ressources humaines (GPRH).

Les deux premiers parcours doivent permettre d'exercer des fonctions dans un cabinet d'expertise comptable ou au sein d'un service comptable et financier d'une organisation ou dans les services de contrôle de gestion des organisations.

Selon le programme officiel, son objectif est de :

« former des gestionnaires polyvalents capables d'appréhender l'environnement juridique, numérique,économique et social des organisations à l'échelle nationale et/ou internationale.

Il s'agit d'apporter à ces gestionnaires des connaissances approfondies en droit, en techniques comptables et fiscales ainsi qu'en management afin de leur permettre de contribuer au pilotage des organisations à chacune des phases de leur développement.

Il s'agit aussi de former des professionnels prêts à intégrer les nouveaux enjeux des organisations liés notamment au développement durable, à leur responsabilité sociétale et à leur éthique, ainsi qu'aux mutations technologiques ».

À l'image de ce qui a déjà été mis en place dans le cadre du bac général ou de la filière de l'expertise comptable par exemple, le programme organisé en fonction des compétences à acquérir. Des niveaux de développement des compétences avec des listes d'apprentissage critiques sont associés à des situations professionnelles.

À chaque fois, il s'agira d'analyser, de décider, de piloter, de concevoir ou d'améliorer.

Des fiches SAÉ pour situation d'apprentissage et d'évaluation sont proposées dans le cadre du programme officiel pour chaque compétence attendue. Elles prévoient un certain nombre d'heures de formation et des heures dites de « projet tutoré » et permettent l'évaluation en situation de la compétence à acquérir.

Elles sont ensuite complétées de fiches ressources qui font le point sur les compétences ciblées qui sont au nombre de 3 en BUT GEA :

  • analyser les processus de l'organisation dans son environnement ;
  • aider à la prise de décision ;
  • piloter les relations avec les parties prenantes de l'organisation.

Le nombre d'heures de formation et d'heures dédiées au projet tutoré varie d'une SAÉ et d'une ressource à l'autre. À titre d'exemple, on peut citer les 48 heures dédiées au premier semestre à la comptabilité (projet tutoré inclus) et 34 heures au second semestre.

Chaque étudiant doit s'insérer dans un projet personnel et professionnel abrégé PPP qui doit lui permettre de mieux comprendre les objectifs de la formation et des différents référentiels de compétences, mais aussi de découvrir les métiers et perspectives professionnelles qui s'offrent à lui.

Dispenses d'épreuves pour le DCG et passerelles avec la filière de l'expertise comptable

Le nouveau BUT pose la question des passerelles avec la filière de l'expertise comptable et notamment le DCG puis le DSCG. Car le DUT GEA nouvelle formule n'est plus celui qui s'est vu accorder des dispenses d'épreuves au DCG.

Les titulaires de DUT GEA conserveront-ils leurs dispenses ? (ou pourront-ils prétendre à un nombre de dispenses plus élevé ?) Les titulaires du nouveau bachelor pourront-ils s'inscrire directement en DSCG ou seront-ils obligés de passer par un DCG 3 ?

La question des dispenses devrait se poser dès 2023 pour les candidats qui auront obtenu le DUT GEA nouvelle formule.

De nombreuses questions restent donc en suspens à ce stade même si une poursuite d'études en master est clairement envisageable. Si certains sites semblent indiquer que la poursuite d'études est possible dans la filière de l'expertise comptable, à notre connaissance, rien ne permet d'indiquer que le BUT pourrait permettre une inscription directe en DSCG.

Si les dispenses accordées à ce diplôme sont suffisamment importantes, une inscription en troisième année de DCG sera peut-être envisageable.

Toutes ces questions devraient trouver leurs réponses dans les futurs arrêtés du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation relatifs aux dispenses d'épreuves du DCG et du DSCG ou dans un arrêté dédié comme cela a été fait pour le BTS comptabilité.



Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.