KPMG

Le bonheur de travailler dans le silence

13 réponses
7 224 lectures
Ecrit le : 30/01/2009 14:50 par Tommy
Bonjour,

Il n'y a rien de plus paradoxal : parler du silence.

On dit que parler "brise" le silence. Est-ce toujours utile ? Ouvrir la bouche n'est pas un acte anodin.

On peut parler pour transmettre une information, parler pour vraiment DIRE quelque chose.

On peut aussi parler pour ne rien dire, parler parce qu'on à rien à dire, parler pour parler et pour s'écouter parler... Les "bouche-sur-pieds" parlent beaucoup et ont beaucoup le temps de parler - par contre, elles n'ont pas le temps d'écouter - ni de finir leur travail sans accuser les autres de les "stresser"... On peut ajouter que si les "bouche-sur-pieds" étaient payées à la parole, ces personnes seraient millionnaires!!

Bref, j'aime le silence sur le lieu de travail.

Mettez plus de silence sur le lieu de travail, c'est la meilleure méthode pour un travail efficace et une bonne ambiance.

Pourquoi avoir peur du silence ?

« Comme ils ont peur du silence, comme ils s'en protègent! Qu'à-t-il donc d'effrayant? Ceci : il est transparent au vrai ». (André Comte-Sponville)

Votre avis ?

Cordialement,

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 30/01/2009 15:05 par Francoisecnd
Bonjour,

Personnellement, j'ai besoin de silence pour me concentrer !
Je regarde, stupéfaite, les personnes, écouteurs sur les oreilles, ou chaîne Hi-Fi, à fond, lire, étudier ...
Et pour compléter votre liste, comme dirait ma fille, il y a ceux qui "aiment faire du bruit avec leur bouche" .....

--------------------
<p>Merci de ne pas me contacter par mail, car je ne donnerai aucune suite !<br></p><p>Désolée pour les accents : impossibles à utiliser correctement depuis ma tablette !</p><p></p>

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 30/01/2009 16:47 par Maximal
Bonjour

Les personnes qui ont le temps de parler mais pas assez de temps pour travailler, je crois qu'il y en a partout.

Après tout c'est déjà assez ennuyant de se déplacer jusqu'au boulot, mais si en plus il fallait travailler...:-).

Je suis aussi d'accord sur le fait que le silence (en dehors de la transmission de vrais infos) ne peut être que bénéfique : pas de perte de temps, pas de déconcentration de ses petits camarades, pas de pia-pia / rumeur et ragot, pas de jalousie, pas de différence de rythme de travail etc...

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 02/02/2009 09:09 par Natcompta
Bonjour,

( Très bonne idée, votre sujet )

Je suis d'accord avec ce qui a déjà été dis, le silence est important pour bien travailler.

Cependant, je met, de temps en temps, la radio en fond sonore mais faiblement, pour se sentir moins seule, quand on n'a pas de camarade, ni de client, ni personne de toute la journée ...

Bonne journée.

--------------------
Nathalie (Employée à temps partiels)(BTS CGO 2004)

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 03/02/2009 22:21 par Fabrice Heuvrard
Bonsoir,

le silence est nécessaire pour travailler dans de bonnes conditions...sinon faire un rapprochement dans un environment bruyant, alors je parie qu'à la fin du rapprochement pour peu qu'il soit long, qu'il y est un écart de quelques centimes....et alors on recommence tout.

Néanmoins, pouvoir échanger quelques mots avec ses collègues, voir quelques blagues permet de rendre le climat de travail un plus attrayant, tout en restant studieux.

Cordialement.

--------------------
Expert-comptable et commissaire aux comptes

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 05/02/2009 21:58 par Barto
Bonsoir,

j'ai besoin de silence pour me concentrer sur mon travail mais je pense qu'il est important de discuter avec ses collègues et pas uniquement de boulot.

Je passe plus de 8 heures par jour avec toutes ces personnes, encore plus en période fiscale, je crois que le fait de prendre le temps de se connaître permet de créer une bonne entente et cohésion au sein d'une entreprise, de faciliter la circulation des informations, de pouvoir se trouver des affinités, d'être solidaire les uns avec les autres.

Je suis persuadée qu'il ne faut pas négliger les relations humaines.

Nous ne sommes pas des robots.

Pour la plupart d'entre nous, nous allons passer une majeure partie de notre vie entre ces quatre murs, alors autant rendre nos relations professionnelles agréables et plaisantes.

Bonne soirée et bonne continuation au sein de votre travail.

--------------------
DSCG

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 06/02/2009 09:51 par Francoisecnd
Bonjour,

Le silence n'exclut pas les contacts humains !

Le silence dont nous parlions ( paradoxalement ) se réfère plutôt aux discussions bruyantes, au collègue qui écoute de la musique sans se soucier de son proche voisin, de ceux qui hurlent au téléphone, s'interpellent du bout du couloir, etc.

--------------------
<p>Merci de ne pas me contacter par mail, car je ne donnerai aucune suite !<br></p><p>Désolée pour les accents : impossibles à utiliser correctement depuis ma tablette !</p><p></p>

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 06/02/2009 12:32 par Tommy
Message édité le 06/02/2009 12:35 par Tommy
Tout à fait.

De plus, si on parle de "briser" le silence, il ne faut pas confondre "communication" et "échanges". Dans notre société moderne, les gens communiquent du matin au soir, pour remplir du vide, peu importe comment ou avec quoi (bavardages, portables, sms...), mais il n'y a pas d'échanges réels.

Pour vraiment *échanger* et à aller à l'essentiel, peu de mots sont nécessaires.

Ne dit-on pas que la parole est d'argent et que le silence est d'OR ?

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 07/02/2009 22:02 par Barto
Bonsoir

Je sais que comme vous j'ai besoin de serenité pour pouvoir me concentrer sur mon travail mais j'avoue avoir besoin quelquefois d'avoir besoin d'écouter de la musique dans mon bureau et d'en faire profiter malgré moi mes collègue car nos bureaux ne nous permette pas de s'isoler complètement.

Ils entendent un léger bruit mais ils ne se plaignent pas.

En effet ils acceptent comme j'accepte mon collègue qui parle fort au téléphone, ma collègue qui est une vraie pipelette ou encore une collègue qui est en pleine crise conjuguale et d'autres encore ...

On doit faire preuve de tolérance les uns en vers les autres sinon l'ambiance serait infernale.

Il y a des jours où l'on peut accepter et des jours où l'on ferme sa porte.

Mais je constate qu'il y a des jours où l'on peut entendre les mouches volées.
Lesquels ?
Ceux où le boss est là.

--------------------
DSCG

Re: Le bonheur de travailler dans le silence

Ecrit le : 18/02/2009 01:41 par Klara92
Bonsoir,

Savez vous que c'est du luxe maintenant que de travailler dans le silence ?
Il faut avoir travaillé sur un plateau "open space" pour comprendre l'horreur que c'est. Imaginez... 6 personnes recto verso soit 12 personnes par doubles lignes multiplié par une trentaine de lignes... Là, de la compta générale, de la compta fournisseurs (et tous les appels...) concernant une dizaine de pays... Le soir, on sortait de là la tête comme une citrouille.

Maintenant, on trouve cela en France. Même si les plateaux sont plus petits.
La mode... Mais cela coûte moins cher à l'entreprise, il y a moins de m2 par personne.

Bon courage à ceux qui "vivent" en open space et vous qui vivez en petits groupes, savourez votre luxe !
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
IGEFI