Big Bang dans les cabinets d'audit et d'expertise comptable

Article écrit par Frédéric Rocci
Modifié le
6 184 lectures

Les cabinets d'audit et d'expertise comptable ont mieux résisté à la crise que la plupart des autres secteurs de l'économie. Il faut dire que la profession demeure relativement protégée.

D'une part, les prestations délivrées sont souvent obligatoires et récurrentes ; d'autre part, le taux de fidélité de la clientèle (de l'ordre de 90%) ferait pâlir de jalousie les secteurs concurrentiels de l'économie marchande.

Enfin, les cabinets évoluent encore (pour l'instant) en situation de monopole. Alors que l'activité globale s'est sensiblement ralentie à compter de 2009 (avec des situations très différentes selon la taille des cabinets), l'analyse financière exclusive menée par Precepta montre que les cabinets sont globalement parvenus à limiter les dégâts en matière de performances. 
La segmentation de l'échantillon construit par Precepta (1) fait toutefois apparaître des situations très différentes selon la taille des acteurs.

La profession demeure en effet plus que jamais hétérogène, avec à la clé des problématiques stratégiques qui différent selon la typologie des opérateurs.

Durée de la vidéo : 8.33 min

A visionner ici : Big Bang dans les cabinets d'audit et d'expertise comptable