Ampli Mutuelle

L'avenir de la comptabilité n'est pas compromis par la technologie

Article écrit par (7 articles)
Modifié le
5 365 lectures
La technologie ne définit pas l'avenir de la comptabilité

Pour notre comptabilité contemporaine, la technologie n'est que l'outil, le moyen, permettant de donner forme à son objectif fondamental, rien de plus.

Demandez-vous ce que fait votre client après que vous lui ayez fourni votre travail ? Mieux encore, imaginez que vous êtes ce client et qu'un autre comptable ait fait votre comptabilité.

Imaginez-vous recevoir les bilans financiers. Que faites-vous quand vous voyez ces déclarations ? Cela dépend de ce que sont les résultats de l'entreprise. Imaginez que vous ayez affiché une perte le mois dernier.

Maintenant, en regardant les états financiers, vous seriez à la recherche des raisons qui vous ont amenés au déficit. De plus, au fond de vous, vous essaierez de corréler les décisions que vous avez prises et leurs impacts sur ces résultats.

Votre expert-comptable aura très vraisemblablement fait de la comptabilité a posteriori et sans doute, se sera-t-il également assuré de sa conformité aux exigences réglementaires. De plus, votre expert-comptable sans chercher à comprendre vos prises de décision, pourra vous aider à évaluer vos antécédents en créant d'abord un dossier précis et en y réconciliant les éléments passés.

 

En quoi la technologie n'est-elle PAS l'avenir de la comptabilité ?

La technologie permet de faire ces saisies a posteriori plus efficacement, plus rapidement et à moindre coût. Cela est dû aux automatisations, aux intégrations et à l'utilisation de bases de données connectables et disponibles dans le cloud. En effet, la technologie ne fait que remplacer « a posteriori » la création d'enregistrements.

Une fois que les choses sont faites, les données se transforment en un enregistrement fini. C'est arrivé qu'il n'y ait ensuite plus de décision à prendre sur ce qui s'est déjà passé.

Mais les entrepreneurs sont confrontés à beaucoup d'incertitudes, à des situations ambiguës où tous les paramètres du futur ne sont pas connus. À la différence des données précises du passé, ils traitent réellement des inconnues et doivent prendre des décisions d'affaires concernant l'avenir.

La comptabilité a posteriori est comme la vie elle-même - elle enseigne la leçon après avoir passé l'épreuve. Les propriétaires d'entreprises essaient d'apprendre de leurs leçons (positives ou négatives) pour prendre des décisions sur l'avenir en évitant les pièges qu'ils ont appris et en tirant parti des aspects positifs du passé.

 

Le but réel de la comptabilité

Il n'est pas rare qu'un nouvel entrepreneur sans réelle formation financière, ne se pose la question de la nécessité de ces travaux comptables. Une recherche Google sur la « définition de la comptabilité » apporte une quantité innombrable de résultats de recherche et presque toutes les définitions répondent au « quoi », mais pas au « pourquoi ».

Par exemple

La comptabilité est l'enregistrement systématique et complet des transactions financières relatives à une entreprise, et il se réfère également au processus de synthèse, d'analyse et de reporting de ces transactions aux organismes de surveillance et aux entités de recouvrement d'impôt. -– Investopedia

La comptabilité est une activité de service. Elle a pour fonction de fournir des informations quantitatives, principalement de nature financière, sur les entités économiques qui sont censées être utiles pour prendre des décisions économiques, en faisant des choix raisonnés parmi d'autres moyens d'action. -- Déclaration du Conseil des Principes Comptables n°4, p.8

Indépendamment de ces définitions, le vrai test du « pourquoi » de la comptabilité advient lorsque les entités économiques consomment l'information comptable. Que font elles lorsqu'elles voient leurs informations comptables ?

Personne ne perd un temps précieux à trop creuser dans le passé. Tout ce que les gens veulent, c'est apprendre du passé pour améliorer l'avenir.

Au lieu de rationaliser les décisions déjà prises, les experts-comptables devraient se concentrer sur la fourniture de renseignements d'aide à la décision, en fournissant des informations proactives sur les conséquences des décisions managériales.

Sans doute, le véritable but de la comptabilité est d'aider les clients à prendre de meilleures décisions économiques à l'égard de l'avenir, et la technologie facilite les choses pour les experts-comptables et les entrepreneurs.

Au lieu de rationaliser les décisions déjà prises, les experts-comptables devraient se concentrer sur la manière de procurer des renseignements aidant la prise de décision, en fournissant des informations proactives sur les conséquences des décisions managériales.

 

L'avenir de la comptabilité

Cela a toujours été ce que c'était censé être. Il n'a jamais été question de faits ; il a toujours été question d'avenir.

Les experts-comptables étaient, sont et seront toujours censés aider leurs clients à mieux naviguer vers le futur. La technologie aide simplement le travail « a posteriori » à être plus efficace, plus rapide, automatisé et rentable.

En bref, la technologie ne définit pas l'avenir de la comptabilité. Il s'agit simplement d'aider les experts-comptables à se projeter dans un futur qui leur a toujours été destiné.

Le vrai conseil : réfléchissez à comment, en tant qu'expert-comptable, vous pouvez aider vos clients à comprendre les conséquences futures de leurs décisions - faites-en votre « travail ».

Traduction de l'article de Hitendra Patil « The Future of Accounting is Not Defined by Technology » publié chez nos confrères anglais du site Accounting Web le 13 septembre 2016.

Hitendra Patil est l'auteur de « Accountaneur : The Entrepreneurial Accountant ».

Publication sur Compta Online avec accord de l'auteur que nous remercions vivement !

Twitter   Facebook   Google Plus   Linkedin

Ampli Mutuelle