CEGID

Annoncer une mauvaise nouvelle aux collaborateurs : la bonne attitude

Article écrit par (272 articles)
Publié le
Modifié le 07/06/2017
4 088 lectures
Comment annoncer une mauvaise nouvelle à votre équipe ?

Dans la vie d'une entreprise, des nombreuses décisions doivent être prises. En tant que manager, les bonnes nouvelles sont agréables à annoncer mais les mauvaises nouvelles doivent être abordées avec prudence. Vous devez éviter les faux-pas qui peuvent coûter chers et engendrer de nombreuses conséquences.

Quels sont les bons réflexes à avoir pour annoncer une mauvaise nouvelle ?

Réduction des coûts, licenciements, délocalisation, abandon d'un projet majeur, gel des salaires sont des décisions qui peuvent être inévitables et vous serez confronté tôt ou tard à les annoncer à votre équipe. Vous devez parvenir à annoncer une mauvaise nouvelle tout en limitant les dégâts au moment ou après l'annonce aux collaborateurs.

 

Annoncer une mauvaise nouvelle : la préparation

Tout d'abord, vous devez bien vous préparer. Comme pour toute réunion informative, vous ne pouvez pas arriver à l'improviste et vous devez paraître sûr de vous. Si les collaborateurs perçoivent que vous n'avez pas préparé votre annonce, cela pourrait être perçu comme si vous preniez la mauvaise nouvelle à la légère.

 

Annoncer une mauvaise nouvelle : la compréhension de l'information

Vous travaillez peut-être dans une grande entreprise et vous n'êtes pas initiateur de la mauvaise nouvelle. Dès lors, vous devez vous approprier de l'information avant de la transmettre. En effet, vous devez la présenter selon les éléments que vous souhaitez mettre en avant et avec vos justifications. Pour les collaborateurs, il n'y a rien de pire que de voir leur responsable tenter de transmettre une information qu'il ne croit pas lui-même. Inutilement d'indiquer que la décision ne vient pas de vous mais que vous n'avez pas d'autre choix que de l'appliquer. Ne minimisez pas cette décision qui est prise par l'entreprise, votre entreprise pour laquelle vous travaillez, vous donneriez l'impression de vous désolidariser.

 

Annoncer une mauvaise nouvelle : le temps imparti

N'essayez pas de vous débarrassez de la mauvaise nouvelle à annoncer en bâclant la réunion prévue à cet effet. Vous devez prendre le temps d'expliquer la décision tout en restant bref dans vos explications. Votre introduction ne doit pas durer trop longtemps et il est conseillé de rapidement annoncer la mauvaise nouvelle. Mais vous devez prendre le temps de vous expliquer et d'écouter les collaborateurs. Pour cela, vous devez réserver un endroit calme et disponible le temps nécessaire. Vous ne devez pas être interrompu par des éléments extérieurs ou un téléphone. Votre temps doit être consacré à ce moment qui n'est pas agréable mais qui reste prioritaire. Il n'existe pas de moment opportun à une telle annonce, mais vous ne devez pas traîner dans le temps et repousser le moment. Vous devez simplement être disponible le temps nécessaire.

 

Annoncer une mauvaise nouvelle : le traitement de l'information

Vous devez également rester honnête avec les collaborateurs. Par exemple, il est déconseillé de cacher une mauvaise nouvelle par une bonne nouvelle. Les personnes en face de vous ne sont pas dupes et verront cette méthode d'un mauvais ½il. De plus, vous ne devez pas donner une partie des informations. Vous êtes là pour annoncer la mauvaise nouvelle et les conséquences de celle-ci, inutile de le faire qu'à moitié car cela risque d'avoir l'effet inverse de ce que vous souhaitez. A savoir, une mauvaise compréhension générale ou l'équipe aura l'impression que vous la trompez.

 

Annoncer une mauvaise nouvelle : les mots à employer

Afin d'annoncer une mauvaise nouvelle, vous devez faire attention à votre attitude mais également votre vocabulaire et votre façon de vous exprimer. Les collaborateurs noyés par des chiffres ou des termes trop techniques risquent de ne pas réagir positivement. En effet, quel est l'élément le plus frustrant pour une personne que de ne pas comprendre ce que son responsable tente de lui expliquer ? Vous devez être clair et précis dans ce que vous annoncez, cela ne se passera que mieux. Autre élément important, vous ne devez pas vous excuser. Si la décision a été prise, il faut considérer qu'il s'agit de la meilleure issue qui a été analysée et sélectionnée. Les excuses ne servent à rien dans ce type de situation car elle n'apportent rien de plus.

 

Annoncer une mauvaise nouvelle : la mobilisation envers les collaborateurs

Une mauvaise nouvelle ne veut pas dire qu'il s'agit de la fin. Au contraire, vous pouvez passer les message à votre équipe qu'il s'agit d'un nouveau défi et que la solidarité face aux situations plus complexes est appréciée. Face aux collaborateurs, vous devez rester objectif et vous montrer confiant sur l'avenir, malgré les décisions prises. D'une manière générale, les personnes n'apprécient que très peu les changements mais votre rôle ici est de conserver la confiance des personnes qui travaillent avec vous. Vous devez rester présent pour l'émotion et les questions qui peuvent surgir. Il ne suffit pas d'annoncer la mauvaise nouvelle et disparaître, non, votre rôle ne s'arrête pas là ! Soyez un bon manager et proche de vos collaborateurs. Quelque soit la mauvaise nouvelle, votre soutien et votre présence fera passer la pilule plus facilement que si les employés se sentent abandonnés face à la situation. Enfin, cette présence doit se faire dans la durée car vous devez rester attentif face aux retombées de la mauvaise nouvelle. Votre équipe ne doit pas se désengager et tout en conservant l'esprit d'équipe pour avancer dans la bonne direction.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Twitter   Facebook   Linkedin

CEGID