LegalVision Pro

Amortissement linéaires et dégressifs

13 réponses
8 542 lectures

Re: Amortissement linéaires et dégressifs

Ecrit le : 28/11/2009 11:38 par Nad64
Citation : Jex94 @ 27.11.2009 à 23:31
J'ai écrit cela pour expliquer que, de mon point de vue, l'amortissement ne permet pas de récupérer le Capital investi : Si l'on reprend l'exemple de Xynezia, on voit bien que le compte bancaire est à - 10 000 ¤ après les 5 années d'amortissement pratiqués.

Bonjour Jex94,

Je crois que nous sommes tous d'accord qu'il n'y a pas d'impact d'un point de vue de la trésorerie et de résultat entre le fait d'immobiliser un bien ou de le comptabiliser en charge au bout des 5 ans.

Mais je le répète, la question de Nash40 est:

Citation
je ne comprends pas le but d'amortir un bien.


Donc, on prend l'hypothèse que le bien est immobilisé.
Maintenant, à quoi sert l'amortissement?

-Cela permet de constater la diminution de la valeur du bien lié à son utilisation.
- Cela donne une image fidèle des immo.
- Mais l'amortissement permet également de constituer des "réserves" permettant le renouvellement du bien. (notion de CAF , d'autofinancement...)

Et vous voyez bien, que une fois que le bien est immobilisé, le fait d'amortir permet, par la non distribution de la charge correspondante à la dotation, pendant 5 ans, de constituer des réserves.
Je ne pense pas que ce soit la peine de prendre un exemple pour le comprendre.

Il est évident que les immobilisations sont porteuses d'avantages économiques futurs, qu'elles vont dégager des flux de trésorerie....
C'est d'ailleurs leur différence avec les charges. Et cela, on l'a tous compris.

Mais, encore une fois, Mouhcine, (ou êtes vous?) a compris, comme moi, la question de départ sur le but de l'amortissement et non sur les buts et raisons d'activer un bien.

Cordialement,


--------------------
Nadine

Re: Amortissement linéaires et dégressifs

Ecrit le : 29/11/2009 20:49 par Jex94
Bonsoir Nad64,

Nous sommes effectivement tous d'accord, mais je me permet d'insister sur les points suivants :

Lorsque vous dîtes :

"Et vous voyez bien, que une fois que le bien est immobilisé, le fait d'amortir permet, par la non distribution de la charge correspondante à la dotation, pendant 5 ans, de constituer des réserves."

OK, mais si on passe l'immobilisation en charge à 100% l'année d'acquisition, on constitue aussi des réserves par la non distribution de cette charge. Donc ce n'est pas l'amortissement qui permet de constituer des réserves mais la comptabilisation en charge, qu'elle soit étalée ou non.
A partir de ce constat, et cela n'engage que moi, on ne peut pas dire que l'amortissement permet de constituer des réserves, car le fait de ne pas immobiliser le permet également.

Ensuite cet argument n'est valable que dans un cas de figure : Celui ou l'entreprise fait du bénéfice comptable : En effet, si l'on va jusqu'au bout de cette logique de dire que les immobilisations permettent, via les amortissements, de reconstituer les capitaux, car cela diminue le résultat et donc diminue les distributions aux associés, alors que se passe t-il si une entreprise, lors de sa création, achète une seule immobilisation mais ne l'exploite pas (cas extrême) ?

Si je reprend l'exemple de mon précédent message, est-ce que dans 5 ans, le fait de faire du déficit comptable via les amortissement permet, par la diminution du résultat, de réinvestir ?
Non, la trésorerie sera bien à -10 000 ¤.
Pour diminuer le résultat, il faut d'abords faire suffisamment de chiffre d'affaires et donc exploiter cette immobilisation.
(C'est également vrai pour une société qui exploiterait cette immobilisation mais ne générerait que trop peu de profits et ferait du déficit : Les amortissements ne permettent pas de réinvestir dans 5 ans car il n'y a plus de trésorerie).

Donc je comprends bien l'argument avancé, mais je trouve qu'il est quand même beaucoup plus simple, pour bien comprendre le mécanisme des amortissements, de le replacer dans un contexte économique, c'est à dire en partant de l'hypothèse que les immobilisations concernées sont exploitées et génèrent des flux financiers suffisants.

Cordialement,
Jex

--------------------
Jex94

Re: Amortissement linéaires et dégressifs

Ecrit le : 30/11/2009 00:04 par Nad64
Bonsoir,

Comme visiblement, nous n'avons pas l'air de nous comprendre, et que cette discussion ne mène pas à grand chose, je vous cite le lefebvre comptable au sujet de l'amortissement, (car je le rappelle, c'était la question de départ. ) et stopperai là ce topic. (pour ma part)

Citation
LES différentes conceptions de l'amortissement:

a) Processus de correction de l'évaluation des actifs (...)
b) Processus de répartition des coûts (...) au rythme de son utilisation
c) Technique de renouvellement des immobilisations: Il a pour but d'assurer le renouvellement des immobilisations; il s'agit donc d'une affectation du bénéfice à la reconstitution du capital.


Citation

La conception légale: Le Code du commerce et le PCG (art 322-1.2 et 322-1.3) tiennent l'amortissement des immobilisations pour un processus de correction de l'évaluation des immobilisations dont le potentiel des services attendus s'amoindrit, normalement d'une manière irréversible, du fait de la consommation des avantages économiques attendus de l'immobilisation.


Jex94, vous dîtes:

Citation
A partir de ce constat, et cela n'engage que moi, on ne peut pas dire que l'amortissement permet de constituer des réserves, car le fait de ne pas immobiliser le permet également.


Je suis quand même surprise, que vous ne compreniez pas qu'on ne se pose pas la question de la différence d'une charge et d'une immobilisation. (ou du moins, je le répète, je n'ai pas compris la question comme cela).
Une immobilisation doit être immobilisée. C'est un fait. Alors maintenant, la question de Nash40

Citation
Mais en fait, je ne comprends pas le but d'amortir un bien. Cela a t'il une incidence sur les résultat de l'entreprise, sur la fiscalité?


Je pense que nous avons répondu à sa question.

Cordialement,

--------------------
Nadine

Re: Amortissement linéaires et dégressifs

Ecrit le : 30/11/2009 13:21 par Jex94
Bonjour Nad64,

Quand je relis la question de Nash40 :
"Mais en fait, je ne comprends pas le but d'amortir un bien. Cela a t'il une incidence sur les résultat de l'entreprise, sur la fiscalité? Qu'est ce que ça apporte a un chef d'entreprise d'amortir un bien? Cela m'échappe un peu..."

Pour moi il était normal qu'une partie de la réponse compare une charge avec une immobilisation.

Pour finir, votre dernier message est une bonne conclusion sur le sujet.
Je pense que tous les échanges ont permis de développer les propos de chacun, et que Nash40 a pu trouvé ce qu'elle cherchait.

Bien cordialement,
Jex

--------------------
Jex94
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
ACE