jefacture.com

Affectation des résultats

9 réponses
12 542 lectures
Ecrit le : 04/04/2007 20:51 par Patou1949
Message édité le 04/04/2007 20:55 par BIBIFOC
Bonjour,
j'ai un capital social qui n'est pas libéré en totalité.
j'ai cette année 2006 un bénéfice à mon bilan.
je voudrais savoir si j'ai la possibilité d'affecter ce bénéfice dans le capital à hauteur de ce qu'il reste à libérer.
dans l'affirmative, faut-il calculer avant la réserve légale.
merci (***pas de style SMS***) par avance pour votre aide.
cordialement

Information
Bonjour,

Le forum est gratuit et libre d'accès à tous sous réserve de lire et respecter les règles disponibles ici.

2.3- Pas de messages abrégés style 'SMS',
2.4- sautez des lignes entre les paragraphes et aérez vos messages,

Cordialement,

L'équipe de modération
Compta Online

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 05/04/2007 00:10 par Mystika29
Je pense, mais j'ai des doutes, que ce n'est pas possible. En effet, ma reflexion est la suivante: c'est vous, à titre personnel, qui avez apporté un certain montant au capital de la société: c'est votre apport PERSONNEL qui fait que vous etes associé de cette même société. Je pense donc que la quote part restant à libérer doit également être apportée à titre personnel.

Concernant votre bénéfice, cela ne vous empeche pas de l'affecter dans les capitaux propres de votre société, en réserve légale pourquoi pas.

Merci de confirmer ou d'infirmer mes dires.

Cdlt

--------------------
DESCF 2007 MSTCF 2006 à Aix en Pce IUT GEA 2004 à Brest

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 05/04/2007 06:42 par Patrick85
Bonjour,

A mon avis, vous avez la possibilité de "profiter" de ce bénéfice, mais en passant obligatoirement par une affectation en dividendes puis un apport personnel pour la libération du capital social.

Il faudrait tout de même vérifier vos statuts.

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 05/04/2007 11:13 par Fifi2
Bonjour,

je viens de lire cette discussion.

Donc on peut distribuer le bénéfice et mettre cette somme en compte courant qui pourra après être attribuée pour la libération du capital c ca?

merci

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 05/04/2007 11:22 par Nasdack
Bonjour,

Pour pouvoir faire une distibution de dividende, il faut que le capital soit entierement libéré.

Cordialement,

--------------------
Nasdack

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 05/04/2007 11:30 par Ksaid
Bonjour,
Pour pouvoir libérer le reste du capital avec le bénéfice réalisé cette année, faut absolument que ça passe par une distribution de dividendes.
mais tant que le capital n'est pas entièrement libéré, donc impossible de procéder une distribution de dividendes.

--------------------
A ce jour : STAGE EC (3ème année)
06/2007 : DESCF & M2 CCA

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 05/04/2007 13:46 par El rico
Bonjour,

Je suis très étonné par vos commentaires. Je n'ai jamais nul par que l'on ne pouvait distribuer tant que le capital n'était pas entièrement libéré.

La seule condition d'après moi est qu'après la distribution, les capitaux propres ne soient pas inférieurs au capital.

Salutations.

--------------------
Diplômé d'expertise comptable

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 05/04/2007 14:10 par Sebroust
Bonjour
concernant votre probleme, deja , premierement une dotation a la reserve légale doit etre faite, elle correspond a 5 % du bénéfice dont vous parlez, jusqu'a que (***pas de style SMS***) atteigne 10 % du capital social total.
ensuite , il n'est pas possible d'affecter ce benefice au compte capital meme si votre capital n'est pas encore libéré a 100%.
d'autre part, une distribution de dividendes est possible meme si votre capital n'est pas entierement libéré, par contre il faut que les eventuels frais d'établissement soient completement amorti pour pouvoir distribuer des dividendes.
les dividendes qui vous seront versés peuvent alors vous servir pour finir votre apport en numéraire qui n'a pas été completement libéré au départ.
rappel: cela suppose que la société soit a l'is surtout car sinon impossible de distribuer des dividendes, si la société est a l'ir alors il faut affecter le resultat 1- a la reserve legale, et 2- a votre compte courant.
donc il y plein de conditions et regles a respecter, un conseiller comptable ou juridique serait le bienvenu.

--------------------
DESS GESTION DES ENTREPRISES DECF Inscription en candidat libre

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 13/01/2008 00:16 par Bluewing
Bonjour,

j'aimerais justement démontrer (dans le cadre d'une étude de cas pratique), qu'un redressement fiscal faisant suite à une distribution de dividende pour non libération du capital n'est pas justifié.

Pourriez-vous m'indiquer une ou plusieurs références permettant d'y parvenir ? J'ai beau chercher dans les bases de données jurisprudence dalloz et lexis, je ne trouve rien...

Merci d'avance !

Re: Affectation des résultats

Ecrit le : 13/01/2008 13:46 par Jipe
Message édité le 13/01/2008 13:49 par Jipe
Bonjour !

Je pense que le lien suivant est intéressant : http://www.businessandlaw.be/article1189.html

EXTRAIT DU LIEN :

Les conditions applicables à une distribution en cours d’exercice de dividendes prélevés sur le bénéfice reporté par l’AG d’une SA

Pour déterminer les conditions applicables à une distribution de dividendes, il convient d’analyser successivement les articles 617, 19 et 618 C. Soc., ainsi que l’article 15.2 de la deuxième directive 77/91/CEE du Conseil, du 13 décembre 1976, en matière de droit des sociétés[10].

§ Article 617 C. Soc.

Aux termes de cet article :

« Aucune distribution ne peut être faite lorsqu'à la date de clôture du dernier exercice, l'actif net tel qu'il résulte des comptes annuels est, ou deviendrait, à la suite d'une telle distribution, inférieur au montant du capital libéré ou, si ce montant est supérieur, du capital appelé, augmenté de toutes les réserves que la loi ou les statuts ne permettent pas de distribuer.

Par actif net, il faut entendre le total de l'actif tel qu'il figure au bilan, déduction faite des provisions et dettes.

Pour la distribution de dividendes et tantièmes, l'actif ne peut comprendre:

1o le montant non encore amorti des frais d'établissement;

2o sauf cas exceptionnel à mentionner et à justifier dans l'annexe aux comptes annuels, le montant non encore amorti des frais de recherche et de développement. »

Toute distribution de dividendes – et donc aussi celle qui intervient en cours d’exercice – est soumise à cette condition fondamentale et ne peut avoir pour effet de réduire l’actif net en dessous du capital et des réserves indisponibles.

En cas de violation de cette exigence, l’article 619 C. Soc. prévoit la restitution « par les bénéficiaires de cette distribution si la société prouve qu’ils connaissaient l’irrégularité des distributions faites en leur faveur ou ne pouvaient l’ignorer compte tenu des circonstances. »

§ Article 19 C. Soc.

Cet article prescrit que toute décision de l’AG doit être conforme à l’intérêt social. Cela vaut donc pour la décision de distribuer des dividendes en cours d’exercice social.

Ainsi, l’AG, pour prendre cette décision, doit également tenir compte d’événements survenus après la clôture du dernier exercice comptable qui ont une influence sur la situation patrimoniale de la société[11].

Certains auteurs affirment même que les réserves ne sont disponibles que pour autant qu’elles n’aient pas été entamées par les pertes de l’exercice en cours[12].

La prudence commande dès lors de s’assurer que la distribution de dividendes en cours d’exercice social ne portera pas atteinte au capital et aux réserves indisponibles « en raison de pertes ou de réductions de valeur qui devraient être enregistrées[13]. »

Précisons que seule une décision « objectivement déraisonnable » pourrait engager la responsabilité des administrateurs[14].

§ Article 618 C. Soc.

Cet article soumet toute distribution en cours d’exercice de dividendes prélevés sur le bénéfice en cours (éventuellement majoré du bénéfice reporté ou réduit de la perte reportée) par le conseil d’administration d’une SA à de strictes conditions.

À savoir essentiellement :

ü l’exigence d’une clause statutaire donnant ce pouvoir au conseil d’administration ;

ü l’établissement d’un état comptable vérifié par le commissaire et résumant la situation active et passive de la société ;

ü la distribution doit intervenir au moins 6 mois après la clôture de l’exercice précédent et après l’approbation des comptes annuels se rapportant à cet exercice.

Ces conditions ne sont toutefois pas applicables à une distribution en cours d’exercice de dividendes prélevés sur le bénéfice reporté par une AG extraordinaire.

L’article 618 C. Soc. fait uniquement référence au versement d’acomptes sur dividendes, autrement dit, aux dividendes prélevés sur les bénéfices de l’exercice en cours (éventuellement majoré du bénéfice reporté ou réduit de la perte reportée).

Or, notre hypothèse vise les dividendes intérimaires, ceux prélevés sur les réserves disponibles et/ou sur le bénéfice reporté[15].

La commission juridique de l’Institut des Réviseurs (IRE), se prononçant sur la réaction que doit adopter un commissaire lorsqu’une AG extraordinaire décide de la distribution d’un dividende prélevé sur le bénéfice reporté et/ou sur les réserves disponibles, a indiqué « qu’il ne s’agit pas d’un acompte sur dividendes. En conséquence, l’article 77ter (aujourd’hui, article 618 C. Soc.) ne s’applique pas[16]. »

Ce point de vue est également confirmé par Lucien Simont qui écrit que la distribution d’un acompte sur dividende et la distribution d’un dividende intérimaire « sont de nature différente et portent sur des montants distribuables différents.[17] »

Cette distinction entre acomptes sur dividendes et dividendes intérimaires est logique parce que les réserves disponibles comme le bénéfice reporté résultent d’exercices déjà clôturés et sont définitifs, au contraire des bénéfices de l’exercice en cours qui n’ont pas encore été constatés dans des comptes annuels approuvés par l’AG et pour lesquels aucune décision d’affectation n’a été prise[18].

Dans son arrêt du 23 janvier 2003, la Cour de cassation affirme que « dans les limites prévues à l’article 77bis des lois coordonnées sur les sociétés commerciales (art. 617, C. Soc.), l’assemblée générale peut, à tout moment au cours de l’exercice, décider de distribuer aux actionnaires un dividende prélevé sur les réserves disponibles[19]. »

Pour les raisons invoquées ci-dessus, il paraît raisonnable d’étendre l’enseignement de la Cour de cassation et de traiter de manière similaire les dividendes prélevés sur les réserves disponibles et ceux prélevés exclusivement sur le bénéfice reporté.

D’ailleurs, Lucien Simont affirme que le bénéfice reporté constitue « une réserve de la société bien qu’elle puisse être provisoire ou non consolidée. Il n’y a donc aucune raison de le traiter, du point de vue de la distribution d’un dividende intérimaire, autrement que les réserves disponibles.[20] »

Toutefois certains, parmi les auteurs ayant étudié la question, n’admettent les distributions de dividendes en cours d’exercice social par l’AG, que pour les dividendes prélevés sur les réserves disponibles[21].

§ Article 15.2 de la deuxième directive en matière de droit des sociétés

L’article 15.2 de la seconde directive en matière de droit des sociétés instaure certaines conditions minimales applicables aux versements d’acomptes sur dividendes.

Il ne s’applique donc pas non plus à notre hypothèse de distribution de dividendes intérimaires. Par conséquent, nous n’examinerons pas cet article.

Conséquences

Aucune distribution de dividendes au sein d’une SA ne peut avoir pour effet de réduire l’actif net à un montant inférieur au capital et aux réserves indisponibles (article 617 C. Soc.).

Toutes les distributions de dividendes doivent respecter l’intérêt social (article 19 C. Soc.).

De plus, l’AG d’une SA détient le pouvoir général de distribution de dividendes, tandis que le conseil d’administration d’une SA ne peut procéder à une telle distribution qu’en respectant également les conditions strictes énumérées à l’article 618 C. Soc.

Conclusion

Pour citer encore Lucien Simont : « même dans une matière aussi étroitement liée à la pratique que le droit des sociétés, des questions, a priori élémentaires et d’un intérêt courant, demeurent obscures[22]. »

En effet, sur la question de savoir si une AG peut distribuer, en cours d’exercice social, des dividendes prélevés exclusivement sur le bénéfice reporté, les auteurs se sont diversement exprimés et il semble difficile de prendre une position claire et précise.

Toutefois, l’arrêt rendu le 23 janvier 2003 par la Cour de cassation (que nous avons abondamment commenté), bien que ne s’exprimant pas expressément sur cette question, semble bel et bien avoir remis un peu d’ordre parmi toutes ces théories, à un point tel qu’il semble aujourd’hui raisonnable de répondre à notre interrogation de départ par l’affirmative.

Oui, l’AG d’une SA peut décider en cours d’exercice de distribuer des dividendes prélevés exclusivement sur le bénéfice reporté à la double condition de respecter l’article 617 C. Soc. et l’article 19 C. Soc.

FIN DE L'EXTRAIT

Cordialement

--------------------
Jipé
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
jefacture.com