Rentrée 2022 / 2023 : 5 actions simples pour démarrer du bon pied

Article écrit par (101 articles)
Modifié le
855 lectures

Après des vacances d'été bien méritées, c'est le moment de retourner au bureau. Comment mettre à profit ce moment de « faux calme » entre deux périodes fiscales ? Voici quelques conseils à tester dès la reprise pour vous préparer une année 2023 un peu plus légère.

Continuer le déploiement de solutions de digitalisation et communiquer sa stratégie

Si votre cabinet est déjà engagé dans un processus de transformation numérique, bravo ! C'est une étape majeure que vous avez franchie, et ces efforts doivent être poursuivis.

Pourquoi ne pas profiter de la rentrée pour dresser un état des lieux de la digitalisation de vos clients ? Combien d'entre eux ont basculé vers des solutions qui vous permettent d'automatiser la saisie ? Quels sont les plus récalcitrants ? C'est sans doute le moment de les rappeler pour en parler à nouveau avec eux.

Profitez-en aussi pour continuer à informer vos clients, qu'ils soient ou non de « bons élèves » en matière de transformation numérique. On ne le répétera jamais assez, les entrepreneurs vont être assaillis par des communications liées à la facturation électronique dans les mois à venir ! Des acteurs extérieurs à la profession, start-ups spécialistes de la désintermédiation ou établissements bancaires, vont saisir cette opportunité pour tenter de capter les flux de vos clients. Il est donc indispensable de communiquer régulièrement auprès des entreprises, d'occuper l'espace sur ce thème. 

Pour cela, n'oubliez pas d'insister sur les avantages de la dématérialisation pour vos clients : gain de temps, gain de place, traitement des points en suspens au fur et à mesure de l'année, accès à des données de gestion, etc. Expliquez clairement de quelle façon le temps dégagé va être réinvesti pour améliorer la relation que vous avez avec lui et votre accompagnement. Ainsi, vous vous placez au c«ur de sa réflexion. Pour en savoir plus, voir le replay de notre webinaire « Embarquer ses clients dans la digitalisation ? ».

 

Continuer à vous renseigner sur la généralisation de la facturation électronique

La transformation numérique des cabinets est un sujet mouvant, qui nécessite une actualisation permanente, et la généralisation de la facturation électronique ne fait pas exception dans ce domaine ! Pour vous tenir au courant des nouveautés en la matière, voici quelques idées à explorer :

  • lire des articles en ligne sur le sujet ;

Comment poursuivre la dématérialisation des flux ? Quelles étapes suivre pour préparer les clients à l'obligation de réception du 1er juillet 2024 ? N'oubliez pas de télécharger gratuitement la Frise de la facturation électronique Dext, notre guide chronologique des étapes à suivre de 2022 à 2026 !

 

Faire un point d'avancement et relancer les clients récalcitrants

Bien s»r, la période fiscale n'est pas qu'une question de transformation numérique. Certes, la technologie peut grandement faciliter les choses, mais les entrepreneurs restent occupés, et leur niveau de réactivité varie !

Là encore, l'anticipation est la clé. Dès la rentrée, faites un point complet de l'avancement technique des dossiers :

  • quelle est la part de dossiers à jour sur le plan comptable ? 
  • tous les journaux sont-ils avancés de la même manière (banque, achats, ventes,...) ? 
  • des demandes de renseignements ne pourraient-elles pas être adressées dès maintenant, pour traiter les points déjà soulevés ?

En procédant ainsi, vous aurez une vision plus nette de l'ampleur des travaux restants sur chaque dossier, et pourrez ainsi planifier de façon plus réaliste les clôtures pour la période à venir.

 

Mettre en «uvre des techniques de « fast close »

Bien souvent, la période fiscale se termine toujours avec les mêmes dossiers, et les mêmes problématiques. Une fois l'état d'avancement fait, quelles sont les actions que vous pourriez mettre en place dès aujourd'hui pour éviter de subir, dans quelques mois, les mêmes difficultés ? Voici quelques exemples :

  • circulariser sur les 3 premiers trimestres les fournisseurs qui posent toujours problème ;
  • obtenir les relevés de comptes liés à des opérations de e-commerce, type Paypal, ou Prestashop, sauf si bien s»r vous avez déjà mis en place une solution pour capter automatiquement ces flux ;
  • rappeler à votre client de fixer une date pour l'inventaire annuel ; 
  • adresser le dernier registre des immobilisations au dirigeant.

Autre action réalisable immédiatement : définir des seuils de signification et trancher les points en suspens au-dessous de ce seuil. Sans remettre en cause la qualité des travaux, il s'agit plutôt de ne pas aller au-delà de la mission confiée au cabinet, qui dans le cas d'une mission de présentation, correspond à assurer « la cohérence et la vraisemblance » des comptes. 

Pour en savoir plus sur les principes de « fast close », qui permettent d'accélérer la clôture des bilans, voir notre article « 5 conseils pour gagner du temps lors de la clôture des comptes ».

 

Peaufiner ses méthodes de travail 

En cabinet d'expertise comptable, le quatrième trimestre est traditionnellement celui des formations. Selon plusieurs études, elles sont avant tout techniques, en comptabilité, fiscalité ou droit social par exemple. Seules 9% des formations suivies par les collaborateurs de la branche expertise comptable sont ainsi considérées comme « transverses ». 

Pourtant, se former à de nouvelles méthodes de travail, ou à de nouvelles façons de gérer son temps peut faire une énorme différence. « La règle des deux minutes », la chasse au « réflexe réunion » ou le fait de prévoir des moments sans distraction sont quelques exemples de méthodes concrètes que vous pouvez mettre en place rapidement.

Pour découvrir quelques méthodes de gestion des priorités que vous pouvez tester en ce quatrième trimestre, voir notre article « 5 astuces pour améliorer sa productivité ».


www.dext.com/fr