75e Congrès : l'expert-comptable manager

Article écrit par (67 articles)
Modifié le
1 147 lectures
Dossier lu 17 146 fois

Comment donner envie de vous suivre ? Comment résoudre l'équation du management ?

Deux questions soulevées lors de la troisième grande conférence du 75e Congrès. Pour y répondre, Laure Closier, journaliste pour BFM Business animait une table ronde composée de spécialistes du management : Thierry Onno, expert-comptable, co-rapporteur du Congrès et président du comité management des cabinets du Conseil supérieur, Pascal Dupraz, entraîneur du SM Caen et ex-entraîneur du TFC, Cyril Pierre de Geyer, CEO de Rocket School et professeur affilié HEC et Arnaud Gilberton, CEO de Idoko.

Un panel varié qui a permis de dégager de bonnes pratiques applicables en cabinet.

Voir les replays des grandes conférences du #CongresOEC : congres.experts-comptables.com

Qu'est-ce qu'un bon manager ?

On aurait pu s'attendre, de la part d'un entraîneur sportif, à entendre les mots leadership, fermeté, rigueur,... mais Pascal Dupraz a débuté son intervention en rappelant le fondement de tout bon manager : aimer les personnes que l'on dirige. D'autres qualités sont évidemment nécessaires, car le manager doit aussi aimer le challenge, avoir un sens profond de la justice, et être exemplaire dans chacune de ses actions. Mais ce fort sentiment d'empathie doit être le moteur du manager.

Car entraîner son équipe derrière soi résulte d'un équilibre délicat entre plusieurs facteurs. C'est fixer un cadre, clair et compris de tous, mais suffisamment large pour laisser une liberté d'initiative aux collaborateurs. C'est aussi donner du sens, expliquer pourquoi on prend telle ou telle décision, mais aussi valoriser constamment son équipe, et être à l'écoute de chacun de ses membres. Exemple concret avec la vidéo d'un discours de Pascal Dupraz à ses équipes, diffusée lors de la conférence :

Comment appliquer cette méthode quand on est manager en cabinet ? Pour Thierry Onno, le parallèle est évident : « le cabinet, c'est du sport ! ». Ces conseils s'adaptent donc parfaitement à l'expertise comptable. Mais les experts-comptables doivent aussi accepter qu'ils ne peuvent pas tout faire ! Un principe évident du management, qui va parfois à l'encontre des habitudes, dans une profession où l'expert-comptable valide officiellement par sa signature le travail de ses collaborateurs.

Retrouvez l'intégralité des replays de la TV Congrès !

Accepter de déléguer

Accepter de déléguer, c'est mettre en place des relais au sein du cabinet, leur déléguer des tâches riches, avec une certaine liberté de décision et bien sûr une responsabilité associée. Il est donc indispensable de bien s'entourer. Dans ce domaine, pour Pascal Dupraz, le point de vue du manager peut évoluer. Citant son propre exemple, il reconnaît avoir commencé par s'entourer de collaborateurs « exécutants », avant de rechercher des « personnes plus intelligentes que lui », pour challenger ses décisions. Une tendance naturelle selon Arnaud Gilberton. L'être humain a tendance à chercher des profils qui lui ressemblent, alors que la richesse est dans la diversité.

Le management, « école de l'imperfection »

Autre qualité indispensable pour entraîner ses équipes et donner du sens à ses actions, l'exemplarité. Dans ce domaine, le principal ennemi du manager est sans doute son propre ego. Pour Arnaud Gilberton, le management n'est pas une science exacte, « c'est l'école de l'imperfection ». Il faut donc accepter de faire des erreurs en tant que manager, mais aussi accepter que son équipe en fasse. Et même si l'on constate parfois que les jeunes managers ont plus de difficulté dans ce domaine, l'excuse de l'âge n'est pas recevable. Selon ce spécialiste, c'est avant tout « une question de confiance en soi et d'estime de l'autre ». Pour Pascal Dupraz, il faut non seulement accepter ses propres erreurs, mais aussi ne pas hésiter à les reconnaître devant ses collaborateurs. Le manager n'en sortira que plus humain.

Manager : compétence innée ou acquise ? 

Pour Cyril Pierre de Geyer, la vérité est entre les deux : une partie des compétences nécessaires pour manager peut être innée. Certaines personnes disposent d'une empathie naturelle, ou d'une capacité à entraîner les autres, qui peuvent beaucoup les aider en tant que manager.

Et pour ceux qui n'auraient pas cette chance ? Les grands principes du management, écouter, expliquer, valoriser,... ne relèvent-ils tout simplement pas du bon sens ? Pour Arnaud Gilberton, tout n'est pas si simple. La difficulté provient souvent du contexte de management. Il n'est pas toujours simple de discerner quel principe appliquer dans une situation donnée, ou de quelle façon le faire, surtout dans des moments très chargés émotionnellement. Suivre un parcours de formation en management, c'est donc prendre du recul, et acquérir des automatismes.

Thierry Onno ajoute que l'on ne naît pas manager mais on le devient en suivant un parcours de formation en management. Il en est de même pour le métier d'expert-comptable : on ne naît pas expert-comptable, mais on se forme à l'expertise comptable.

Valoriser les soft skills en phase de recrutement

Selon Cyril Pierre de Geyer, ces dernières années ont donné lieu à un vrai changement générationnel. La quête d'un CDI à tout prix a été remplacée par la recherche de valeurs, de sens dans le travail. Le recruteur doit donc adapter son discours en conséquence, en ne résumant pas la présentation de poste à une liste de tâches, mais plutôt en prenant le temps d'expliquer au candidat quel va être son rôle, sa mission, sa place au sein de l'organisation.

Cette évolution des mentalités doit aussi avoir des conséquences sur les critères de recrutement, en laissant davantage de place aux soft skills. Bien sûr, Pascal Dupraz le rappelle, en expertise comptable comme en sport « il faut quand même le minimum syndical en termes de technique ». Mais pour Thiery Onno, « les hards skills s'apprennent, les soft skills beaucoup moins ». D'autant que le contexte de transformation de la profession comptable entraîne une obsolescence accélérée des connaissances techniques.

Comment détecter ces compétences douces lors d'un entretien d'embauche, alors qu'elles sont par définition plus difficilement mesurables ?

Pour Arnaud Gilberton, il faut laisser le candidat s'exprimer, en créant un climat de confiance, pour l'amener à se confier. Un bon moyen peut être de poser des questions pour jauger sa motivation lors des expériences précédentes, sonder les raisons profondes qui l'ont amené à faire tel ou tel choix. Pour Thierry Onno, il faut alors rechercher les compétences essentielles pour le travail en cabinet : sens de l'organisation, mais aussi une profonde envie d'aider, d'être utile aux clients comme aux autres membres de l'équipe.

Concilier vie privée et vie professionnelle

Autre tendance majeure de ces dernières années : la recherche d'un équilibre entre vie privée et vie professionnelle. C'est un critère important pour les candidats, renforcé par la crise sanitaire de ces derniers mois. Pour Thierry Onno, le modèle de l'expert-comptable qui arrive au bureau le premier et le quitte après tout le monde a vécu... ou, en tout cas, ne fait plus rêver. L'expert-comptable manager doit donc en tenir compte dans la définition des postes, des missions, mais aussi dans l'organisation du travail, en proposant par exemple du télétravail, ou une certaine souplesse dans l'organisation du planning.

hubemploi : une plateforme pour attirer les talents

Mais dans un contexte de pénurie des talents, le cabinet qui applique les bonnes pratiques managériales et réfléchit à son organisation doit aussi se faire connaître auprès des candidats. Mais aussi réaliser un vrai travail sur sa marque employeur pour attirer les meilleurs profils. Cette conférence était donc aussi l'occasion d'évoquer la plateforme hubemploi, proposée par le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables.

Thierry Onno a ainsi pu expliquer sa refonte totale, pour en faire un véritable outil d'attractivité des cabinets. L'interface du site a été revue, tout comme ses fonctionnalités : côté candidat, le dépôt de candidatures est plus simple, et plus rapide. Côté recruteur, la plateforme propose désormais automatiquement des CV correspondant aux besoins du cabinet, ou proches, grâce à un algorithme développé spécialement (pour en savoir plus, voir la vidéo de l'atelier dédié à hubemploi).

Et maintenant ?

Le management n'a pas été développé qu'au cours de cette 3e grande conférence. Ce 75e Congrès proposait d'autres contenus sur cette thématique. Les experts-comptables qui souhaitent en apprendre davantage peuvent notamment visionner quatre ateliers en rediffusion : « Des méthodes managériales innovantes tu découvriras », « Ta posture managériale tu renforceras », « Le bien être tu favoriseras » ou encore « Ta marque employeur tu boosteras ».

Des méthodes managériales innovantes tu découvriras

Ta posture managériale tu renforceras

Retrouvez l'intégralité des replays de la TV Congrès !
_____________________________


Julien Catanese
Directeur éditoral de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Diplômé d'expertise comptable, après 7 ans en tant que rédacteur en chef puis directeur de la rédaction Fiscalistes et experts-comptables chez LexisNexis, je rejoins l'équipe Compta Online en juin 2020.
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.