10 erreurs à éviter dans sa lettre de motivation

Article écrit par (277 articles)
Modifié le
13 772 lectures
Dossier lu 65 542 fois

Certains éléments à première vue évidents, sont pourtant souvent sous-estimés dans une lettre de motivation. D'ailleurs, elle se retrouve parfois tel un boulet accompagnant le CV, alors qu'elle devrait le compléter et l'accompagner harmonieusement.

Malgré les idées reçues, la lettre de motivation peut faire toute la différence auprès du recruteur, entre deux candidats de formation similaire, notamment.

Les fautes d'orthographe

Le fléau des fautes d'orthographe court toujours dans les lettres de motivation.

Pour de nombreux recruteurs, la moindre faute dans une lettre de motivation les pousse à mettre votre lettre à la corbeille, malgré toute la motivation qu'elle contient.

Pour y remédier, vous pouvez relire de nombreuses fois votre lettre ou la faire relire par une personne incollable en orthographe.

Les étourderies

Nous pensons plus précisément à l'oubli de certains éléments, pourtant indispensables à toute lettre de motivation qui se respecte :

  • la date, précédée de préférence par votre ville ;
  • les coordonnées du destinataire, en haut à droite ; face aux vôtres, à gauche. Plus elles seront précises, mieux ce sera : votre recruteur pensera que vous avez effectué des recherches sérieuses sur son entreprise ;
  • l'objet de votre lettre, sous les blocs de coordonnées et la date ;
  • votre signature : avec un document écrit sur ordinateur, cette étourderie se rencontre plus souvent qu'à l'accoutumée. Elle est pourtant essentielle, puisqu'il s'agit d'une lettre de motivation ;
  • justifier le corps de votre lettre.

Le manque d'aération

Rien de plus déplaisant qu'une lettre écrite tout d'un bloc, sans aération entre les paragraphes. Votre lettre de motivation doit être synthétisée, avec des phrases courtes, et concise, vous n'aurez aucun mal à sauter des lignes, et la rendre plus agréable à découvrir... et à lire.

Une lettre de plusieurs pages

Comme pour votre CV, cantonnez-vous à une lettre de 1 page A4 maximum. De plus, n'oubliez pas que votre recruteur accordera très peu de temps à l'étude de votre candidature, parmi les milliers qu'il reçoit. Il faut donc qu'il ait découvert l'essentiel de votre profil et de votre motivation en un temps record.

Commencer par « je »

Dans une lettre comme dans un mail, commencer par un pronom à la première personne du singulier est incorrect.

Comment commencer une lettre de motivation ? Son premier paragraphe est censé correspondre au « vous ». Privilégiez donc les formulations de type « vous recherchez... », « votre annonce... » qui rentrent doucement mais sûrement dans le vif du sujet.

Adopter un ton familier

Il va de soi que vous ne vous adresserez pas à votre recruteur comme à un ami ou à un parent. Toutefois, la barrière est ténue dans certaines expressions, la distinction entre le langage familier et courant n'est donc pas toujours aisée.

Cela démontre qu'une lettre de motivation est un vrai travail qui ne se bâcle pas : prenez donc le temps de rechercher le véritable sens d'une expression que vous souhaitez employer ou, dans le doute, optez pour son équivalent au style plus sûr, qui ne permettra pas au recruteur de remettre en cause votre respect.

Les banalités

En d'autres termes, n'écrivez pas pour ne rien dire, d'où l'importance là encore, d'être synthétique et concis.

La banalité peut aussi se montrer dans le vocabulaire utilisé pour parler de l'entreprise, ou encore de vos compétences. Évitez les termes trop génériques et choisissez les mots qui caractérisent précisément et singulièrement les entités que vous traitez dans votre lettre. Le français est une langue suffisamment riche pour que vous trouviez votre bonheur sans trop de mal :)

Oubliez les adjectifs trop banals et trop employés, qui ne signifient donc plus grand chose comme « dynamique », « professionnel », « innovant » (pour ce dernier, nous sommes au regret de vous avouer qu'il n'a pas vraiment de sens pour définir un trait de caractère humain. Tout est tellement innovant, de nos jours).

Une formule de politesse inadaptée

C'est encore une spécificité (et accessoirement une complication) toute française, mais cruciale. Il y a une formule de politesse adaptée pour toute circonstance.

Dans le cas d'une lettre de motivation, les « cordialement » ou « bien cordialement » sont évidemment à proscrire.

Voici quelques formules de politesse lettre de motivation :

  • Dans l'attente d'un entretien, veuillez agréer, Madame Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués ;
  • Dans l'attente d'un entretien, je vous prie de croire, Madame Monsieur, mes sincères salutations ;
  • Dans l'attente d'un entretien, je vous prie d'agréer, Madame Monsieur, l'expression de mes salutations les meilleures ;
  • Dans l'attente d'un entretien, je vous prie d'agréer, Madame Monsieur, mes salutations distinguées ;
  • Dans l'attente d'un entretien, je vous prie de croire, Madame Monsieur, l'expression de mes respectueux hommages.

La fin de lettre de motivation est aussi importante que le début. Si vous souhaitez obtenir un entretien d'embauche et si vous souhaitez attirer les cabinets de recrutement dans votre recherche d'emploi, vous pouvez suivre ces conseils de modèle de lettre à éviter !


Une « simple » lettre, et pourtant tellement de faux pas à éviter, et tant d'éléments à lui apporter pour frôler la perfection !

Soumettre une candidature est une étape souvent pénible, en raison de la tension et du stress que cela entraîne. Il est naturel que les candidats aient envie d'en finir au plus vite !

Toutefois, cela n'empêche pas de consacrer un soin méticuleux à cette étape, bien au contraire ! L'enjeu que représente la qualité d'une candidature, et précisément ici d'une lettre de motivation, l'un de ses passages obligés, mérite bien que l'on y passe du temps. Bon courage ! :)

_____________________________


Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.